DEMO en version complète

Ceci est une version complète de la fiche pays Allemagne.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour voir la version complète des 185 pays.

Allemagne flag Allemagne :

Le marché allemand : Distribution

Les principaux moyens de transport
Avec un chiffre d'affaires d'environ 260 milliards d'euros, la logistique est le troisième secteur de notre économie : chaque année, 4,3 milliards de tonnes de marchandises sont transportées sur les routes, les chemins de fer et les voies navigables allemands.
Selon les dernières données d'Eurostat, le transport ferroviaire représente 19,8 % du transport total de marchandises en Allemagne, tandis que la navigation intérieure en représente 7,4 % et le transport routier près de 73 %.
En raison de la taille du pays et de sa situation au centre de l'Europe, les routes allemandes continuent de figurer en tête de liste pour le transport international de marchandises par route à l'échelle européenne : 27,0 % de toutes les tonnes-kilomètres effectuées dans le cadre du transport routier international de marchandises (correspondant à environ 163 milliards de tonnes-kilomètres) ont eu lieu en Allemagne, soit une baisse de 4,5 % par rapport à 2017.
Les ports
Port de Hambourg
Port de Brême
Port de Rostock
Port de Lübeck
Port de Kiel
Port de Wilhelmshaven
Les aéroports
Aéroport de Berlin
L'administration des transports maritimes
Ministère des transports et de l'infrastructure numérique (en allemand)
L'administration des transports aériens
Autorité de l'Aviation Civile Allemande
L'administration des transports routiers
DEGES
L'administration des transports ferroviaires
Autorité Fédérale des Chemins de Fer
Le secteur de la distribution
Fort de plus de 83 millions d'habitants, le marché allemand est le plus important de l'Union européenne et dispose d'un des revenus les plus élevés au monde. Selon les dernières données disponibles fournies par Destatis, la dépense de consommation finale des ménages par habitant en Allemagne était en 2018 de 30 % supérieure à la moyenne des États membres de l'Union européenne, en termes nominaux (non corrigés des prix).

Au cours du premier semestre 2020, l'Allemagne a enregistré une augmentation des ventes en ligne et par correspondance, un résultat évident de la crise de la Covid-19, alors que parallèlement, la pandémie a aggravé la situation économique des grands magasins traditionnels. Sur la base de données provisoires, l'Office fédéral de la statistique (Destatis) indique que le chiffre d'affaires des grands magasins en termes réels a diminué de 2,4 % en août 2020 par rapport à l'année précédente.

Le marché de la grande distribution alimentaire allemand est concentré, saturé et se caractérise par une forte concurrence avec des prix bas, bien que les consommateurs aient tendance à faire leurs achats dans les plus petits formats de magasins, les épiceries et magasins indépendants. C'est pourquoi les principaux acteurs de la grande distribution ont investi pour moderniser leurs magasins pour s'inscrire dans cette tendance. Les cinq principaux groupes de vente au détail (Edeka-Group, Rewe-Group, Schwarz-Group, Aldi-Group, Metro-Group) représentent ensemble environ 72 % des revenus.  Si les Allemands sont en général très sensibles aux prix, de nombreux consommateurs fortunés recherchent des produits de qualité supérieure et sont prêts à payer un prix plus élevé.

La croissance des magasins à prix réduits ralentit en raison de la saturation du marché, tandis que les ventes dans les supermarchés augmentent. En 2019, les supermarchés ont enregistré la meilleure performance en termes de croissance du chiffre d'affaires parmi tous les canaux de vente au détail. Cela souligne la tendance croissante à faire des achats d'épicerie de petite taille, rapides mais de qualité dans les villes. Ainsi, l'augmentation des petits formats d'épicerie a freiné la croissance des ventes des hypermarchés. Cependant, les hypermarchés sont encore très répandus parmi les consommateurs des zones rurales ou suburbaines en raison de leur commodité et de leurs prix attractifs. L'épicerie en ligne est toujours un marché de niche en Allemagne, mais il a connu un véritable essor avec le lancement d'Amazon Fresh à Berlin et à Munich en 2017.
Part de marché
Selon Euromonitor, la structure de la distribution allemande se caractérise par :

  • un fort niveau de consolidation du marché
  • le nombre important de petits magasins indépendants
  • le faible niveau de concentration du marché (en comparaison avec les principaux marchés européens que sont la France, le Royaume-Uni et la Belgique)
  • la prédominance de la distribution dans les centres villes et les zones urbaines
  • la faible implantation du format « hypermarché », présent principalement en zones rurales et périphériques.

Selon la Fédération allemande du commerce de détail, les magasins de discount ont enregistré le chiffre d'affaires net le plus élevé, soit 74,5 milliards d'euros.  Les supermarchés ont enregistré 51,2 milliards d'euros, suivis par les grands magasins avec 18,5 milliards d'euros et les hypermarchés avec 17 milliards d'euros.
 
Selon l'association américaine des exportations alimentaires, les cinq principaux groupes de distribution allemands sont Edeka, Rewe, Schwarz Group, Aldi et Metro, qui détenaient ensemble 72 % des ventes en valeur en 2018 (dernières données disponibles). La poussée des discounters comme Lidl ou Aldi a forcé les distributeurs à entrer dans une guerre des prix. Par conséquent, les faibles marges ont ralenti les projets de modernisation de magasins et le développement de nouveaux concepts de vente. Les autres détaillants de produits alimentaires en ligne en Allemagne sont Amazon, getnow et Picnic.

Les organismes de la vente au détail
Fédération Allemande du Commerce de Détail
Association du commerce extérieur des distributeurs allemands

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

> Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022