Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Angola.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Angola flag Angola :

Créer une entreprise en Angola : Impôt sur les sociétés

Impôts sur les sociétés

Principales taxes Taux
Impôt sur les sociétés standard Les contribuables qui paient l'impôt sur les sociétés sont divisés en 2 groupes. Le taux standard est de 25%
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères Les résidents fiscaux sont imposés sur les bénéfices mondiaux. Les entreprises non-résidentes ne sont imposées que sur leurs revenus de source angolaise. Les projets d'investissement stratégique d'entreprises étrangères peuvent bénéficier d'incitations fiscales au titre de la loi sur l'investissement privé (par exemple, réduction du taux d'imposition des sociétés de 20 %). Des exonérations de l'impôt sur les sociétés sont prévues pour les opérateurs maritimes et aériens non-résidents.
La taxation des plus-values Les plus-values réalisées par les sociétés résidentes sont incluses dans le revenu imposable et imposées au taux forfaitaire standard de 25%. Les plus-values issues de la cession d'actions ne sont pas soumises à l'impôt sur les sociétés, mais sont soumises à l'impôt sur les revenus des investissements (généralement à 10%, sous conditions).
Les déductions et les crédits d'impôt L’amortissement des actifs corporels et incorporels est déductible à des taux d’imposition allant de 4% à 33,33%. Les amortissements dépassant les taux autorisés ne sont pas immédiatement fiscalement déductibles ; toutefois, ils peuvent être déduits les années suivantes. Les taux d'amortissement sont augmentés de 25% pour les entreprises fonctionnant à mi-temps et de 50% pour les entreprises fonctionnant en continu.
Le goodwill ne peut être amorti fiscalement. Les intérêts débiteurs sont déductibles de l’impôt (sauf les intérêts sur les prêts d’actionnaire). Les créances irrécouvrables sont déductibles si elles résultent de la faillite ou de l’insolvabilité du débiteur. La déductibilité des dons à des organisations caritatives dépend de leur conformité avec la loi angolaise sur le mécénat. Les dons qui ne sont pas couverts par la loi sur le mécénat sont soumis à une imposition autonome au taux de 15%. Les amendes ne sont pas déductibles des impôts, contrairement aux impôts indirects.
Les dépenses confidentielles, mal documentées ou non documentées sont soumises à un impôt autonome dont le taux varie entre 30% et 50%.
Les déficits fiscaux peuvent être reportées sur trois ans. Le report de pertes n'est pas autorisé.
Les autres taxes sur les sociétés Des droits de timbre allant généralement de 0,1% à 1% sont perçus sur la quasi-totalité des transactions, y compris les actes relatifs à l'immobilier, aux assurances et aux sociétés, à l'exception, entre autres, de celles relatives à un contrat de prêt.

Un impôt sur la propriété (IPU) est perçu sur les revenus de l'immobilier. Le taux est de 25% pour les revenus de location; toutefois, il ne s'applique qu'à 60% du revenu, ce qui donne un taux effectif de 15%. Pour les biens immobiliers qui ne sont pas loués, la taxe s’applique à un taux de 0,5% si la valeur de l’immeuble dépasse 5 millions de AOA. Les taxes de transfert de propriété (SISA) s'élèvent à 2% du plus grand des deux entre (i) le prix de vente et (ii) la valeur fiscale du bien.

Les cotisations patronales de sécurité sociale s’élèvent à 8% du salaire et couvrent l’assurance maladie et le régime de retraite.

Un impôt sur les revenus d’investissement de 15% s'applique aux gains en intérêts standard (crédit, prêt ; 10% pour les dividendes et les rapatriements de bénéfices ; les coupons d’obligations ; les intérêts de comptes courants d’associés ; les plus-values ; les redevances).

Une contribution spéciale de 10 % s'applique aux paiements dus aux non-résidents liés aux contrats d'assistance technique et de gestion.

 
Les retenues à la source
10% pour les dividendes (5% pour les dividendes sur les actions négociées sur un marché réglementé), 15% pour les intérêts (10% pour les intérêts obligataires et les emprunts d’actionnaires, 5% pour les intérêts sur les instruments financiers émis par une société qui négocie en marché réglementé) et 10% pour les redevances. Le paiement des services est généralement soumis à une retenue à la source de 6,5%. Les services éducatifs, médicaux et de transport sont exemptés.
Les autorités fiscales
Aperçu des mesures fiscales angolaises en réponse à la COVID-19
Administration générale des taxes
Ministère des Finances, Site Internet du ministère des finances de l'Angola (site en portugais)
Les autres ressources utiles
Ministère des Finances - Législation fiscale
AIPEX - Angola's Private Investment and Export Promotion Agency

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022