Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Arabie saoudite.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Arabie saoudite flag Arabie saoudite :

Risque pays de l'Arabie saoudite : Investissement

Les flux d'IDE vers l'Arabie saoudite avaient progressivement diminué en raison de facteurs politiques et de la baisse des prix du pétrole; cependant, la diversification économique et les nouveaux projets en dehors du secteur pétrolier et gazier ont contribué à inverser la tendance. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, Les entrées d'IDE en Arabie saoudite sont restées résilientes malgré la pandémie, augmentant de 20 % pour atteindre 5,5 milliards USD en 2020, contre 4,6 milliards USD un an plus tôt. Notamment, les investissements ont rebondi au dernier trimestre 2020, atteignant près de 1,9 milliard USD. Les interventions politiques visant à diversifier les investissements semblent efficaces : des investissements clés dans les services financiers, le commerce de détail, le commerce électronique et les TIC ont été signalés. Le stock d'IDE dans le pays a augmenté en 2020 et a atteint 241 milliards USD. Les Émirats arabes unis, les États-Unis, la France, Singapour, le Japon, le Koweït et la Malaisie sont les principaux investisseurs en Arabie saoudite. Les investissements sont principalement orientés vers l'industrie chimique, l'immobilier, les combustibles fossiles, l'automobile, le tourisme, les plastiques et les machines. Au premier semestre 2021, les autorités saoudiennes ont indiqué que les entrées d'IDE avaient augmenté de 33 % par rapport à la même période en 2020.
Dans le même temps, les sorties en provenance d'Arabie saoudite ont nettement ralenti (-64% à 4,9 milliards USD). Cela a été le résultat du recentrage du Fonds d'investissement public saoudien sur l'investissement national pour compenser les effets économiques négatifs de la pandémie, ainsi que d'un ralentissement des entrées d'IDE.

Le Royaume a fait pression pour augmenter les IDE ces dernières années dans le cadre du plan Vision 2030 visant à mettre fin à la dépendance aux combustibles fossiles, et il vise 100 milliards USD d'IDE annuels d'ici 2030. De plus, l'Arabie saoudite a adopté sept « principes directeurs pour l'élaboration des politiques d'investissement », y compris la non-discrimination, la protection des investissements, la durabilité des investissements, une transparence accrue, la protection des préoccupations de politique publique, la facilité d'entrée pour les employés et le transfert de connaissances et de technologies ; et l'Autorité générale saoudienne de l'investissement a été modernisée et est devenue le ministère de l'Investissement. Récemment, l'Arabie saoudite a également lancé un programme ZES qui se concentre sur les industries non traditionnelles, notamment l'informatique en nuage (cloud), le tourisme, les énergies renouvelables et la logistique. Les tensions politiques et sociales, l'accès réduit au crédit et la politique de « saoudisation », qui favorise la main-d'œuvre nationale, ont tous été des obstacles aux IDE. Néanmoins, le gouvernement a investi massivement dans les infrastructures nationales pour attirer les investissements, et les IDE sont considérés comme l'un des moyens les plus efficaces de diversifier l'économie et de fournir des emplois aux jeunes générations. Le gouvernement a ouvert les secteurs de la vente au détail et de la vente en gros à 100 % de participation étrangère et a lancé un vaste programme de privatisation. Les autorités accueillent favorablement les IDE en raison de leur capacité à transférer des technologies, à employer et à former la main-d'œuvre nationale, à favoriser le développement économique et à valoriser les matières premières locales. L'inflation maîtrisée et le taux de change relativement stable du pays, l'ouverture aux capitaux étrangers dans le gaz en amont, ainsi que les vastes programmes de privatisation figurent parmi les avantages qui attirent les investisseurs dans le pays. La performance dynamique du secteur bancaire tire la croissance du secteur non pétrolier. Enfin, l'accès aux plus grandes réserves mondiales de pétrole, des coûts énergétiques très bas et un niveau de vie élevé sont des facteurs décisifs pour les investisseurs étrangers. Néanmoins, l'investissement étranger est actuellement interdit dans 10 secteurs, dont l'exploration, le forage et la production de pétrole; pêcheries; services de sécurité et de détective; et investissement immobilier dans les villes saintes de La Mecque et de Médine.
L’Arabie Saoudite est classée 62ème sur 190 économies par la Banque Mondiale dans son rapport Doing Business 2020, en progression de 30 places par rapport à l’année précédente. Le pays est aussi celui qui a enregistré la plus forte progression au classement, et c’est principalement le résultat des progrès significatifs enregistrés en matière de commerce international et d’obtention de crédit.

 

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Appels d'offres saoudiens
Tenders Info, Appels d'offres en Afrique du Sud
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise en Arabie saoudite.
Le ministère du commerce et de l'industrie, pour obtenir une licence.
Les ressources utiles
Autorité générale saoudienne d'investissements (SAGIA)
Invest Saudi
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Arabie saoudite Middle East & North Africa
Procédures (nombre) 3,00 6,28
Temps (jours) 10,40 19,51

Source : Doing Business.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

> Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022