Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Argentine.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Argentine flag Argentine :

Risque pays de l'Argentine : Economie

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'Argentine a une longue histoire d'instabilité politique et économique - avec d'importantes fluctuations de croissance chaque année. En 2021, le pays a connu une croissance du PIB estimée à 7,5%, tirée principalement par la reprise des investissements et de la consommation privée, ainsi que par le dynamisme des exportations favorisées par les prix élevés des matières premières. La deuxième plus grande économie d'Amérique du Sud devrait continuer à se redresser dans les années à venir, bien qu'à un rythme plus lent, le FMI prévoyant une croissance du PIB de 2,5 % pour 2022 et de 2 % pour 2023.

Depuis 1950, l'Argentine a passé 33% du temps en récession, deuxième au monde derrière la République démocratique du Congo, selon la Banque mondiale. L'inflation structurellement élevée du pays a augmenté en 2021 et a atteint environ 52,1 %, selon l'Institut national des statistiques et des recensements, en partie parce qu'une grande partie du déficit budgétaire est monétisée. Afin de freiner les pressions inflationnistes, la Banque centrale a maintenu le rythme de dépréciation de la monnaie en dessous de l'inflation en 2021. Selon le FMI, le solde des administrations publiques en Argentine représentait environ 0,7 % du PIB, tandis que la dette publique atteignait 104,5 % en 2021. En outre, le pays progresse dans la renégociation de sa dette de 40 milliards de dollars avec le FMI, même si un accord n'a pas encore été trouvé. Bien que la pandémie ait eu un impact significatif sur l'économie argentine, le pays a commencé à se redresser. En 2021, le gouvernement a continué à mettre en œuvre des mesures pour contrer la crise économique résultant de la pandémie, qui comprenaient une augmentation des dépenses de santé, un soutien financier aux travailleurs et aux groupes vulnérables, des contrôles des prix des denrées alimentaires et des fournitures médicales et des garanties de crédit pour les prêts bancaires aux PME pour la production d'aliments et de produits de première nécessité. Selon les estimations du gouvernement, ces mesures ont représenté 2,1 % du PIB en 2021 et devraient totaliser environ 0,9 % du PIB en 2022.

En 2021, le taux de chômage en Argentine est tombé à environ 10 %, reflet de la reprise économique que le pays est en train de vivre. Cette tendance à la baisse devrait se poursuivre en 2022 et 2023, les taux de chômage devrait atteindre 9,2 %. Cependant, même si l'emploi formel a augmenté, le taux élevé d’emploi informel reste une préoccupation dans le pays. Le gouvernement argentin a du mal à lutter contre les niveaux élevés de pauvreté, qui touchent plus de 40 % de la population, et la situation sociale du pays se caractérise par des tensions sous-jacentes constantes entre le gouvernement et les syndicats au sujet des réformes annoncées. Le pays est également divisé entre les autorités centrales et décentralisées sur la répartition des revenus fédéraux. Les réseaux d'infrastructure nécessitent davantage d'investissements, car l'accès à l'électricité et à l'eau dans les zones rurales n'est pas toujours assuré.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
52,7/100
Rang mondial :
148
Rang régional :
26


 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
4,98/10
Rang mondial :
73/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 
Risque pays
Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
Les principaux journaux on-line
La Nación
Clarín
Cronista
La Prensa
Apertura
Página12
El Economista
Infobae Económico
Prensa Económica
Les ressources utiles
Liste Officielle des Ministères
Portail de la République Argentine
Ministère de l'Economie et des Finances Publiques
Ministère des Affaires étrangères et de la Religion
Banco Central de la República Argentina

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2022