Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Australie.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Australie flag Australie :

Présentation de l'Australie : Politique

Chefs de gouvernement
Gouverneur Général : Sir David HURLEY (depuis le 1er juillet 2019)
Premier Ministre : Scott MORRISON (depuis 24 Aout 2018) - Parti Libéral d'Australie
Les prochaines élections :
Sénat : 2022
Chambre des députés : 2022
Le contexte politique actuel
Le premier ministre, Scott Morrison, dirigera le gouvernement de coalition libéral-national jusqu'aux prochaines élections, prévues en 2022 avec une série de défis majeurs devant lui. L'Australie a connu la pire saison des incendies de son histoire, avec une perte de 12 millions d'hectares et une vague de chaleur record entre la fin de 2019 et le début de 2020, tous les États et territoires étant touchés, les zones touristiques dévastées et les secteurs des magasins de détail, de la construction et de la finance touchés. La pandémie de COVID-19 a obligé l'Australie à fermer ses frontières de mars 2020 à octobre 2021 et à imposer des règles strictes de distanciation sociale. Les capitales de Sydney et de Melbourne se sont de nouveau vu imposer un confinement de plusieurs mois en 2021. La crise a eu un impact profond sur le système de santé, la communauté et l'économie australiens. Le gouvernement de Scott Morrison a injecté plus de 147 milliards AUD dans la relance économique.
2021 a également été la deuxième année consécutive de relations de plus en plus tendues avec la Chine, le plus grand partenaire commercial de l'Australie. Une série de différends en matière de défense, de commerce et de politique étrangère ont conduit à ce que les analystes considèrent comme le point le plus bas des relations entre les deux pays en 50 ans. La Chine représentant environ 35% du commerce total de l'Australie, certains experts craignent qu'une guerre commerciale totale ne coûte à cette dernière 6% de son PIB.
En septembre 2021, l'Australie a conclu un nouveau pacte de sécurité stratégique avec les États-Unis et le Royaume-Uni. L'accord, AUKUS, vise à approfondir les liens de défense entre les trois pays en intégrant des capacités militaires dans les domaines naval, cyber, intelligence artificielle, informatique quantique et autres domaines sous-marins, tout en préparant le terrain pour une posture renforcée des forces américaines en Australie. Au cœur d'AUKUS se trouve un engagement des États-Unis et du Royaume-Uni à fournir à l'Australie au moins huit sous-marins à propulsion nucléaire qui fonctionneront avec de l'uranium hautement enrichi mais n'entreront pas en service avant 2040. Cette décision, pour l'Australie, d'adopter un nouvelle alliance avec ses anciens alliés aura de profondes implications pour son avenir, en particulier en Asie-Pacifique.
Main Political Parties
Système bipartiste incluant :
- Le Parti Libéral (conservateur, centre-droit, néolibéral) ;
- Le Parti national d'Australie (ancien Parti rural) (conservateur, représente principalement les intérêts ruraux) ;
- Le Parti Travailliste Australien (social-démocrate, centre-gauche).
Ainsi que les partis suivants : Les Verts, et le Parti National (conservateur) en coalition avec le Parti Libéral.
Nature de l'Etat :
Le Commonwealth d'Australie est un Etat fédéral de 6 Etats et 2 Territoires, basé sur une démocratie parlementaire.
Le pouvoir exécutif
L'Australie est une nation indépendante appartenant au Commonwealth, qui reconnaît le monarque britannique comme son souverain. La reine Elizabeth II est le chef de l'État. Elle est représentée en Australie par un Gouverneur général aux fonctions symboliques (nommé par elle sur recommandation du Premier Ministre). Le Premier Ministre est le chef du gouvernement. Il conduit les affaires de l'État. C'est le Premier Ministre qui nomme le Conseil des Ministres. Le Premier ministre est le leader du parti ayant obtenu la majorité des sièges à la chambre des représentants lors des élections générales.
Le pouvoir législatif
Le parlement est bicaméral et composé du Sénat qui compte 76 membres et d’une Chambre des représentants qui compte 151 membres. Les sénateurs sont élus pour un mandat de six ans, la moitié des membres étant renouvelée tous les trois ans. Les membres de la Chambre des représentants purgent des mandats pouvant aller jusqu'à trois ans. Selon la convention de Westminster, la décision quant à la date à laquelle une élection doit avoir lieu appartient au Premier ministre, qui « conseille » au Gouverneur général de déclencher le processus en dissolvant la Chambre des représentants (si elle n'a pas expiré) et émettant ensuite des brefs d'élection. Le Premier ministre et le Cabinet sont responsables du Parlement, dont ils doivent être élus membres.
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7
Libertés individuelles :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
25/180

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Novembre 2022