Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Biélorussie.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Biélorussie flag Biélorussie :

Présentation de la Biélorussie : Politique

Chefs de gouvernement
Président: Aleksandr LUKASHENKO (depuis le 20 juillet 1994)
Premier ministre: Roman GOLOVCHENKO (depuis le 4 juin 2020)
Les prochaines élections :
Présidentielle : 2025
Assemblée Nationale : 2023
Main Political Parties
Les partis politiques soutenant le président ont de fortes chances d'obtenir des sièges lors des élections. Les partis d'opposition sont autorisés à participer aux élections, mais n'ont généralement aucune chance réelle de gagner le pouvoir. Les élections sont généralement entachées de fraude électorale et, lors de l'OSCE de 2019, les observateurs ont déterminé que l'élection n'était ni libre ni impartiale, avec des problèmes de dépouillement des votes. Les plus grandes forces politiques actuelles sont:

- Belaya Rus: une association publique qui soutient le président Loukachenko
- Parti Agraire Biélorusse (AP): socialisme agraire de gauche
- Parti Sportif Socialiste biélorusse: centre-gauche
- Parti Libéral Démocrate (LDP): de droite, conservateur
- Parti Républicain: centre
- Parti Républicain du Travail et de la Justice: centre-gauche
- Le Parti communiste du Bélarus (CPB): de gauche, assure la liaison avec de nombreux autres partis communistes
- Parti social-démocrate d'accord populaire: centre-droit, chrétien-démocrate, opposition

Opposition:

- Bloc de l'indépendance biélorusse (BNB): l'une des trois principales coalitions d'opposition, formée par 8 partis (parti BPF; Démocratie chrétienne biélorusse (parti en cours d'enregistrement officiel); Za svabodu («Pour la liberté»; mouvement social sous Alexander Milinkevich); Young Front (mouvement de jeunesse officiellement enregistré en République tchèque); Right Alliance; Razam; Young Belaru; YCSU Young Democrats)
- Forces démocratiques unies de Biélorussie (UDF): une coalition pro-européenne formée par plusieurs partis, dont le Parti de la gauche unitaire biélorusse "Un monde juste"; Partie civile unie du Bélarus; Parti social-démocrate bélarussien (Assemblée); Parti BPF (Partyia BNF); Za svabodu
- Coalition européenne pour la Biélorussie libre: centre-gauche
- Parti chrétien conservateur (PCC): centre-droit, nationaliste, ancien parti au BPF
- Parti vert biélorusse: centre-gauche, politique verte.
Nature de l'Etat :
République officiellement basée sur une démocratie parlementaire, qualifiée d'autoritaire ou de dictature par les Etats occidentaux.
Le pouvoir exécutif
Le président est le chef de l'État, il est élu au suffrage universel pour cinq ans, sans limite de mandats. C'est lui qui détient le pouvoir exécutif. Le Premier ministre, le Vice-Premier ministre et le Conseil des Ministres sont nommés par le président et approuvés par l'Assemblée Nationale.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif en Biélorussie est bicaméral. Le parlement, aussi appelé Assemblée Nationale, est constitué de deux chambres: le Conseil de la République (chambre haute), qui compte 64 sièges dont 56 sont élus par les Conseils régionaux et 8 sont nommés par le président, pour un mandat de quatre ans; et la Chambre des Représentants (chambre basse), qui compte 110 sièges et dont tous les membres sont élus au suffrage universel direct pour quatre ans. Les citoyens bélarusses ont des droits politiques très limités.
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
7/7
Libertés individuelles :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
158/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022