Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Botswana.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Botswana flag Botswana :

Le marché botswanais : E-commerce

E-commerce

Accès à Internet
Avec une population de 2,3 millions d’habitants, les consommateurs potentiels sont peu nombreux au Botswana ; cependant, le taux de pénétration d’internet, presque exclusivement via le mobile, augmente rapidement et se situe maintenant au-dessus de la moyenne africaine. Le marché du mobile s’est développé après que les trois opérateurs – Mascom Wireless (filiale du groupe sud-africain MTN), Orange Botswana (filiale du groupe Orange) et BTC – soient entrés sur le secteur du haut-débit, encore sous-développé, en adoptant les technologies 3G, LTE et WiMAX.
Les abonnements internet (à la fois les abonnements internet mobile et internet fixe) ont augmenté de 5,4% au second trimestre de 2018 : passant de 1 574 059 abonnements au premier trimestre de 2018 à 1 658 784, selon les statistiques du Botswana. Ce chiffre représente également 15,6% d’augmentation par rapport à l’année précédente.
Les abonnements à l’internet fixe représentent plus de 0,03% de l’ensemble des abonnements, soit 53 057 abonnements. Néanmoins, l’internet fixe s’accroît grâce à la baisse des prix, consécutive aux améliorations de la connectivité internationale. En tant que pays enclavé, le Botswana utilisait des satellites pour sa bande passante internationale, et comptait sur d’autres pays pour sa capacité de transit vers les points d’arrivée. L’arrivée récente de câbles supplémentaires dans la région ces dernières années a permis de faire baisser les prix jusqu’à 70%.
Le marché du e-commerce
Au Botswana, le e-commerce en est encore à ses balbutiements, principalement à cause du manque de méthodes sécurisées et sophistiquées de paiement en ligne et de la présence des escroqueries frauduleuses et des pratiques commerciales déloyales. Selon une enquête sur les TIC réalisée par Statistics Botswana, la moitié des internautes n’achètent pas en ligne en raison du manque de confiance. Néanmoins, le gouvernement du Botswana a pris des mesures pour faciliter et réguler les transactions électroniques. Il a adopté le projet de loi sur les communications et transactions électroniques en avril 2014 et a développé une stratégie nationale de e-commerce en 2018 pour promouvoir l’utilisation du e-commerce dans tous les secteurs de l’économie. Le gouvernement est également en pourparlers avec le géant du e-commerce chinois, Alibaba, pour faciliter son entrée sur le marché local. Le site de commerce panafricain Jumia est déjà actif au Botswana depuis plusieurs années. Skymart, la première plateforme de e-commerce du Botswana lancée en 2012, compte plus de 120 vendeurs et est opérationnelle dans toute l’Afrique australe.
Ventes et clients du e-commerce
Au Botswana, seulement 4,6% de la population achète sur internet de façon régulière, selon une étude de Statistics Botswana (publiée en 2017 et basée sur des données de 2014). La plupart des achats étaient effectués avec des vendeurs de la Communauté du développement de l’Afrique australe (37,1%), suivis des vendeurs d’Europe (36%) et d’Amérique (20,5%). Les vendeurs locaux ne représentaient que 8,4% du total des ventes car le nombre de sites de e-commerce locaux reste faible.

Les vêtements, les articles de sport, les livres et les magazines, les articles ménagers et les équipements électroniques sont les types de produits les plus populaires achetés en ligne. Les individus de 35 à 44 ans constituent la communauté la plus importante de consommateurs, suivis des personnes âgées de 25 à 34 ans et celles de 45 à 54 ans, respectivement.

En ce qui concerne les achats en ligne, les hommes sont légèrement plus actifs que leurs homologues féminins (53,2% contre 46,8% d’acheteurs en ligne, respectivement).

L’acheteur en ligne moyen du Botswana a un niveau d’éducation élevé car 78,7% des utilisateurs du e-commerce ont des diplômes de l’enseignement supérieur.
Réseaux sociaux
Le Botswana a un taux d’accès à internet élevé par rapport au reste de l’Afrique subsaharienne et la quasi-totalité des internautes ont des comptes sur les médias sociaux (plus de 99%, étude de Hootsuite 2018). Le pays affiche également le plus haut taux de pénétration de Facebook de la région (30% du taux de pénétration selon une étude de Nielsen). Twitter est également de plus en plus populaire, avec une fréquence d’utilisation aussi intensive que celle de Facebook. Seulement 4% de la population est active sur Instagram (Hootsuite). WhatsApp est l’application de messagerie la plus populaire, comme dans le reste de l’Afrique australe.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022