Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Burkina Faso.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Burkina Faso flag Burkina Faso :

Risque pays du Burkina Faso : Investissement

Les IDE en chiffres

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE au Burkina Faso ont légèrement diminué, passant de 163 millions de USD en 2019 à 149 millions de USD en 2020. Le stock total d'IDE s'élevait à 3 milliards de USD en 2020. En 2021, les flux mondiaux d'IDE ont fortement rebondi, mais les flux d'IDE vers les pays africains (hors Afrique du Sud) n'ont augmenté que modérément (Investment Trends Monitor de la CNUCED). Le secteur minier attire la plupart des investissements et l'exploration de nouveaux gisements est en augmentation. Les sols du pays contiennent de l'or ainsi que du zinc et du manganèse. Les principaux pays investisseurs sont le Liban et la France (70% des IDE). La création de trois nouveaux pôles de croissance, après le succès du réservoir de Bagré, devrait stimuler de nouvelles activités et attirer des investissements. Le gouvernement souhaite explorer des zones potentiellement propices à l'extraction de pétrole. Deux nouvelles mines sont devenues opérationnelles en 2017 (Houndé et Netiana) et le pays cherche à exploiter le gisement de Tambao (d'une valeur de 1 milliard de USD, actuellement le plus important de la réserve mondiale de manganèse, estimé à 55 millions de tonnes), qui devrait rapporter d'importants investissements étrangers.

Le Burkina Faso encourage les IDE et offre des incitations fiscales et juridiques, telles que la possibilité pour une société étrangère de détenir 100% des actions d'une société locale. Cependant, les investissements dans des secteurs tels que l'exploitation minière, les télécommunications, les services financiers et l'électricité sont soumis à des restrictions. L'économie du pays est favorable au commerce et l'état de ses infrastructures est jugé satisfaisant. Cependant, son manque d'accès à la mer et aux ressources agricoles, ainsi que la faiblesse de son secteur industriel, constituent des freins majeurs aux investissements. Le climat des affaires reste encore dégradé par rapport aux standards internationaux. Dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, le pays a été classé au 151e rang mondial pour la facilité de faire des affaires, il occupait déjà ce rang dans le classement de 2019. Tout en améliorant l'accès aux informations sur le crédit, le pays doit travailler sur l'accès à l'électricité, protéger les investisseurs minoritaires, résoudre les problèmes d'insolvabilité et renforcer les contrats. L'instabilité politique, ainsi que l'insécurité et la violence liées à l'insurrection jihadiste affectent négativement le climat des affaires.

 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 268163149
Stocks d'IDE (millions USD) 2.5022.6183.020
Nombre d'investissements greenfield* 565
Value of Greenfield Investments (million USD) 426530312

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

 
Comparaison internationale de la protection des investisseurs Burkina Faso Afrique sub saharienne Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 7,0 5,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 1,0 3,5 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 5,0 5,5 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

Retour vers le haut

Pourquoi choisir d'investir au Burkina Faso

Les points forts

Les points forts de l'économie burkinabé sont les suivants :

  • le Burkina Faso est membre de l'Union économique et monétaire ouest-africaine qui assure la stabilité du franc CFA (librement échangeable en EUR à un taux fixe)
  • les systèmes juridiques, réglementaires et comptables du pays sont transparents et conformes aux normes internationales
  • premier producteur de coton d'Afrique
  • pays exportateur d'or (5e producteur africain)
  • faible taux de chômage (4,94 % en 2020 selon la Banque mondiale), main d'œuvre abondante et population jeune
  • le pays est soutenu par la communauté financière internationale (comme en témoigne le fait que le Burkina Faso a été l'un des premiers pays à avoir bénéficié de l'initiative PPTE)
  • le pays jouit d'une stabilité politique et institutionnelle
  • le code des investissements du pays garantit aux investisseurs étrangers le droit au transfert à l'étranger de tous les fonds associés à un investissement, y compris les dividendes, les recettes de liquidation, les actifs et les salaires.
Les points faibles

Les principaux défis pour les investisseurs étrangers sont les suivants

  • une forte influence des entreprises d'État dans certains secteurs
  • une faible protection de la propriété intellectuelle
  • des conditions de sécurité dangereuses, avec des attaques terroristes (surtout dans le Nord)
  • l'économie du pays est très exposée aux événements climatiques
  • le secteur informel a encore une forte influence sur l'économie
  • le Burkina Faso est vulnérable aux variations des cours du coton et de l'or
  • le pays est fortement dépendant de l'aide étrangère
  • des infrastructures faibles
  • le Burkina Faso est enclavé
  • déficits des comptes courants et budgétaires
  • pressions démographiques, taux de pauvreté élevé, indice de développement humain très faible
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement du Burkina Faso cherche activement à promouvoir les investissements étrangers. Parmi les mesures prises figurent des allègements fiscaux et des incitations pour attirer les investisseurs étrangers. Il existe également des exonérations de taxe sur la valeur ajoutée de certains équipements ; un régime fiscal et douanier spécial pour les accords d'investissement signés par l'État avec de grands investisseurs ; la création d'une institution de dépôt qui fournit des financements aux petites et moyennes entreprises, aux partenariats public-privé et aux investissements immobiliers grâce à l'adoption des "directives générales d'investissement" du gouvernement, la création de centres d'enregistrement des entreprises appelés Centres de Formalités des Entreprises (CEFORE), dont le but est de simplifier l'enregistrement des entreprises.
 

Les opportunités d'investissement

Les agences d'aide à l'investissement
L'Agence de Promotion des Investissements du Burkina Faso
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders info, Appels d'offres au Burkina Faso
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Africa Gateway, Appels d'offres au Burkina Faso
Global Tenders, Appels d'offres au Burkina Faso
Les autres ressources utiles
Opportunités d'investissement au Burkina Faso (publication officielle du gouvernement)
Chambre de commerce et d'industrie du Burkina Faso
Portail commercial de l'Afrique

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022