Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Burkina Faso.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Burkina Faso flag Burkina Faso :

Risque pays du Burkina Faso : Commerce international

Le Burkina Faso est ouvert au commerce extérieur qui représente 59% du PIB du pays (Banque mondiale, dernières données disponibles). Dans le cadre de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le Burkina Faso a réglementé sa structure tarifaire. Les biens produits dans l'Union sont exonérés de la taxe à l'importation. Alors que les droits de douane (hors pétrole) ont été réduits de 200% à 66%, ils continuent de représenter jusqu'à 14,7% des recettes fiscales totales (Banque mondiale). Cependant, la crise interne et externe (au Mali voisin), ainsi que les actions des groupes radicaux au Sahel, ont eu un impact négatif sur le commerce et les perspectives industrielles. Le futur chemin de fer reliant le Burkina Faso et le Ghana devrait renforcer les échanges entre les deux pays.

L'or est la plus grande exportation (81,4% de ses exportations totales). Le Burkina Faso est l'un des plus grands exportateurs de coton d'Afrique de l'Ouest et sa production de coton a quadruplé au cours des dix dernières années. Cependant, la matière première a vu sa part dans les exportations diminuer : de 15,8% des exportations totales en 2016 à 6% en 2020 (Comtrade). Les principales importations du pays sont les huiles de pétrole (20,8%), les médicaments (4,8%), le ciment (4%), l'énergie électrique (3,4%), les véhicules (2,5%) et le riz (2,4%). Le Burkina Faso exporte principalement vers la Suisse (76,3%), l'Inde (6,8%), la Côte d'Ivoire (2,9%), Singapour (2,7%) et le Ghana (1,4%) ; tandis que les importations proviennent principalement de Chine (12,4%), de Côte d'Ivoire (8,2%), de France (7,3%), des USA (7,1%) et de Russie (6,9%).

La balance commerciale du Burkina Faso est structurellement négative, mais le déficit commercial a diminué progressivement au cours des dernières années en raison de l'augmentation des exportations et de la baisse des importations. Selon l'Office des statistiques (INSD), la balance commerciale est redevenue positive depuis le deuxième trimestre 2020. Au cours des premier et deuxième trimestres 2021, l'excédent commercial cumulé s'est élevé à 304,2 milliards de FCFA (INSD). Selon les données de l'OMC, en 2020, les exportations de biens ont atteint 4,47 milliards de USD, tandis que les importations de biens ont diminué à 4,12 milliards de USD. Les exportations de services ont généré 413 millions de USD tandis que les importations de services ont coûté au pays 1,57 milliard de USD (OMC).

 
La coopération économique internationale
Membre de l'Union africaine (UA)

Membre de la Communauté des Etats sahélo-sahariens

Membre de l'Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA)

Membre de la Communauté économique des Etats ouest africains (CEDEOA)

L'évaluation de la politique commerciale
La politique commerciale du pays, vue par l'OMC
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
13,19%
Les ressources utiles
Direction Générale des douanes
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
Visitez cette page pour contacter la Direction nationale de la propriété industrielle
Ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022