Burundi flag Burundi :

Risque pays du Burundi : Commerce international

Le Burundi est ouvert au commerce mondial. Selon la Banque mondiale, en 2020, le commerce extérieur représentait 33% du PIB du Burundi. L'or et le café représentent les principaux produits d'exportation (respectivement 28,3% et 19% des exportations totales), suivis du thé (13,3%) ; tandis que les principales importations sont le pétrole raffiné (15,1% des importations totales), les produits pharmaceutiques (5,5%), les véhicules à moteur (4,8%), les engrais (3,7%) et le ciment (3,4%).

En 2020, les principaux fournisseurs du Burundi étaient la Chine (15,6%), l'Arabie Saoudite (11,8%), l'Inde (9,5%), la Tanzanie (8,6%) et les Emirats Arabes Unis (6,8%). Les exportations du Burundi étaient dirigées principalement vers les Emirats Arabes Unis (32,2%), la République Démocratique du Congo (19,6%), le Pakistan (5,6%), la Tanzanie (5,3%) et la Belgique (5%). Le Burundi est membre des organisations commerciales suivantes : l'OMC, le COMESA (Afrique orientale et australe), la CEEAC (Afrique centrale) et la Communauté de l'Afrique de l'Est (Ouganda, Kenya, Rwanda et Tanzanie). Les tensions récentes entre la Chine et les USA ont profité au pays, qui a développé sa production de terres rares.

La balance commerciale du Burundi est structurellement négative (-496 millions USD en 2018, Banque mondiale), une tendance qui devrait se poursuivre dans les années à venir. Cette situation est principalement due aux importantes importations du pays en produits manufacturés et en pétrole, à la faiblesse de son secteur manufacturier et à un manque de diversité dans le secteur tertiaire. En 2020, le Burundi a exporté des marchandises pour 162 millions USD, tandis que ses importations de marchandises se sont élevées à 909 millions USD. En 2018, elle a importé pour 216 millions USD de services, tandis qu'elle a exporté des services pour 24 millions USD (OMC, dernières données disponibles). En 2020, les importations de biens et services ont augmenté de 9 % par rapport à 2019, tandis que les exportations ont diminué de 10 % (Banque mondiale). En 2020 et 2021, en raison de la pandémie de COVID-19 et de la faiblesse de la demande mondiale, les exportations ont diminué tandis que les importations de produits médicaux ont augmenté, détériorant la balance commerciale. La hausse des prix des matières premières, y compris les prix du pétrole, ainsi que la dépréciation du franc burundais devraient peser sur la facture des importations en 2022.

 
La coopération économique internationale
Membre du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA)

Membre de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC)

Membre de l'Union africaine (UA)

Membre de la Coopération en Afrique orientale (CAO)

L'évaluation de la politique commerciale
La politique commerciale du Burundi, vue par l'OMC
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
18,68%
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
Contactez le Ministère du commerce et de l'industrie

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022