Cambodge flag Cambodge :

Risque pays du Cambodge : Investissement

Les entrées d'IDE au Cambodge ont augmenté de façon exponentielle ces dernières années grâce à des politiques macroéconomiques saines, à la stabilité politique, à la croissance économique régionale et à l'ouverture du marché des investissements. Selon le rapport sur l’investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE se sont élevées à 3,6 milliards USD en 2020, en légère baisse par rapport aux 3,7 milliards USD de 2019, en raison de la crise économique déclenchée par la pandémie de Covid-19, malgré les mesures d'atténuation prises par le gouvernement. Cette baisse s'explique par le fait que les investisseurs ont reporté leurs investissements à la fois dans les services (en particulier l'hôtellerie) et dans l'industrie du vêtement orientée vers l'exportation, car la pandémie a affecté l'économie et les marchés étrangers auxquels les entreprises opérant au Cambodge sont liées. Les entrées de capitaux se sont concentrées sur la construction, l'habillement, les composants électriques et électroniques et l'agriculture. La plupart des grands projets de construction des entreprises chinoises se sont poursuivis malgré la crise. Par exemple, l'autoroute Phnom Penh-Sihanoukville, d'une longueur de 190 km et d'un coût de 1,9 milliard USD, était achevée à près de 40 % en 2020.  Le stock total d'IDE s'élevait à 36,9 milliards USD en 2020. En général, les principaux pays investisseurs sont la Chine, suivie de la Corée du Sud, du Vietnam, du Japon et de Singapour (Banque nationale du Cambodge). Le secteur de la construction attire la plus grande part des investisseurs étrangers, suivi par les infrastructures, l'industrie (notamment le textile), l'agriculture et le tourisme.

Selon le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC) en mars 2022, le Royaume a réussi à capter 4,35 milliards USD de cet investissement en 2021, en hausse de 22% par rapport à l'année précédente, la Chine, les États-Unis et Singapour étant les principaux contributeurs dans ce domaine. Commande. Cette part des investissements régionaux, qui a été en grande partie limitée par la pandémie malgré la réouverture du pays en novembre dernier, reflète la marge de manœuvre potentielle de l'avenir économique du Cambodge. L'adoption par le gouvernement d'un régime d'investissement étranger plus libéral, qui suscite déjà beaucoup d'attention tant au niveau régional que mondial, vise à relever encore la barre et à créer un environnement encore plus propice aux investisseurs (Khmer Times, 2022).

Le Cambodge a un régime d'investissement étranger généralement ouvert et libéral. Les mesures incitatives pour les investisseurs comprennent : 100% de propriété étrangère des entreprises, exonération de l'impôt sur les sociétés jusqu'à huit ans, taux d'imposition des sociétés de 20% après la fin de la période d'incitation, importation de biens d'équipement en franchise de droits, et aucune restriction sur le rapatriement des capitaux. Pour faciliter l'investissement étranger, le Cambodge a créé des zones économiques spéciales (ZES), qui offrent aux entreprises un accès facile à la terre, aux infrastructures et à d'autres services pour faciliter la création et le fonctionnement des entreprises. Il existe actuellement 13 ZES et, selon le département d'État américain, la zone économique spéciale de Phnom Penh à elle seule a attiré ces dernières années des entreprises américaines telles que Coca-Cola (qui a investi 100 millions USD), American Licorice et Tiffany & Co. Néanmoins, le système juridique du pays manque de transparence et les problèmes d'approvisionnement en énergie et de transport demeurent des obstacles importants aux investissements internationaux. La corruption, la pénurie de main-d'œuvre qualifiée, l'insuffisance des infrastructures et les coûts élevés de l'énergie contribuent également à entraver les investissements. La Banque mondiale continue d'attirer l'attention sur le mauvais climat des affaires au Cambodge dans son rapport Doing Business 2020, qui classe le pays au 144ème rang sur 190 pays (en recul de six places par rapport à l'année précédente). En 2020, le gouvernement cambodgien a annoncé qu’il était en train de rédiger de nouvelles lois sur l’investissement et d’autres réglementations liées à l’investissement qui visent à accroître l’attractivité du pays en termes d’IDE. Notamment, en 2020, le gouvernement cambodgien a lancé un système en ligne pour les demandes d'investissement, avec des approbations fournies dans les huit jours ouvrables pour les nouvelles entreprises.

 

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres dans le monde
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise au Cambodge.
Les ressources utiles
Agence d'investissement du Cambodge
Le Conseil pour les investissements au Cambodge (CDC)
Portail commercial de l'Asie
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Cambodge East Asia & Pacific
Procédures (nombre) 9,00 7,25
Temps (jours) 99,00 29,73

Source : Doing Business.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

> Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022