Cap Vert flag Cap Vert :

Risque pays du Cap Vert : Economie

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Le Cap-Vert est considéré par de nombreuses institutions comme l'un des pays les plus stables d'Afrique et bénéficie d'une bonne gouvernance démocratique, de la transparence et de taux d'alphabétisation et de mesures de santé élevés. Cependant, le pays a connu une croissance relativement modeste au cours des dernières années, notamment en raison d'une baisse du tourisme affecté par la crise économique mondiale et l'apparition de la pandémie de Covid-19. Après s'être contractée de -14,8 % en 2020, la croissance économique a rebondi à 4 % en 2021 (FMI), soutenue par l'assouplissement des restrictions de voyage et des taux de vaccination plus élevés en Europe, d'où proviennent la majorité des touristes (Coface). Selon les estimations du FMI, la croissance du PIB devrait encore s'accélérer pour atteindre 6,5 % en 2022 et 6,1 % en 2023, à mesure que l'activité touristique continue de se redresser et que les investissements et les envois de fonds en provenance d'Europe augmentent.


L'économie du Cap-Vert a été durement touchée par la pandémie, alors que le ralentissement économique mondial, les restrictions de voyage et les mesures de confinement nationales ont poussé l'économie dans la récession. En 2021, l'économie a commencé à se redresser et les finances publiques se sont légèrement améliorées, mais la crise a eu des effets durables. Le déficit public est passé de 9,1% du PIB en 2020 à -8% du PIB en 2021, mais est resté à un niveau élevé (Coface). Il devrait encore se réduire à -5 % du PIB en 2022, les autorités accordant la priorité à l'assainissement budgétaire (Coface). La dette publique est passée de 158,1 % du PIB en 2020 à 160,7 % du PIB en 2021, mettant le pays en situation de surendettement (FMI). Il devrait baisser à 152,1 % du PIB en 2022 et à 143,5 % du PIB en 2023 (FMI). Il est majoritairement externe, détenu par des bailleurs multilatéraux, bilatéraux et concessionnels, ce qui tempère le risque élevé de défaut (Coface). L'inflation a légèrement augmenté passant de 0,6% en 2020 à 1,5% en 2021 et tout en augmentant devrait rester faible en 2022 (1,6%) et 2023 (1,7%) (FMI). Ce faible niveau est principalement dû à un arrimage du taux de change à l'euro (BAD). Les priorités du gouvernement sont de soutenir la reprise post-pandémique, ainsi que d'améliorer les positions budgétaire et extérieure et de rétablir la viabilité de la dette. Le budget 2022, majoritairement financé par les impôts, les dons et les emprunts, donne la priorité aux services publics généraux, suivis de l'éducation, de la protection sociale, des affaires économiques, de la santé, de la sécurité, du logement et de la protection de l'environnement. L'État entend réduire sa dépendance énergétique en développant les énergies renouvelables et s'est engagé à obtenir 100% de son électricité à partir de sources renouvelables d'ici 2025. Le pays s'est également engagé à conduire les États africains vers des efforts similaires. L'économie du Cap-Vert est très axée sur les services, le commerce, les transports, le tourisme et les services publics représentant environ les trois quarts du PIB.

Le Cap-Vert a récemment été promu au statut de pays à revenu intermédiaire. Cependant, malgré ses résultats économiques optimistes, la pauvreté, le chômage, le manque de diversification touchent une grande partie de la population et les infrastructures restent peu développées. Le pays est également aux prises avec des trafiquants de drogue, et l'inégalité des revenus et l'exclusion sociale restent critiques. Le taux de chômage a atteint 14,5% selon les données officielles et ne devrait baisser que légèrement à 14,2% en 2022. Le chômage est le plus élevé chez les jeunes, avec un taux estimé à plus de 40% (BAD). La pauvreté était estimée à 35,5% de la population en 2020 (BAD). Pour accroître la productivité et lutter contre le chômage élevé des jeunes et des femmes, le gouvernement soutient les micro, petites et moyennes entreprises par le biais de subventions aux pépinières d'entreprises et de projets pilotes d'employabilité. De plus, la construction de nouveaux hôtels offre un canal pour la construction et la création d'emplois.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
63,8/100
Rang mondial :
77
Rang régional :
5

Liberté Economique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 
Risque pays
Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
Les principaux journaux on-line
Allafrica, Informations sur le Cap Vert
Afrol, Informations sur le Cap Vert
Expresso das Ilhas (en Portuguais)
A Nacao
A Semana
Profil BBC Cap-Vert
Les ressources utiles
Le site officiel du gouvernement (uniquement en Portugais)
Ministère des finances
Banque du Cap Vert

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022