Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Congo-Brazzaville.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Congo-Brazzaville flag Congo-Brazzaville :

Créer une entreprise au Congo-Brazzaville : Impôt sur les sociétés

Impôts sur les sociétés

Principales taxes Taux
Impôt standard sur les sociétés 28%
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères Les sociétés résidentes sont taxées sur leurs revenus mondiaux, tandis que les sociétés non résidentes ne sont taxées que sur les bénéfices ou les transactions réalisées au Congo.
Les entreprises non résidentes titulaires d'une autorisation temporaire d'exploiter (ATE) sont soumises à un taux de 7,26 % du chiffre d'affaires. Les services rendus par les sociétés étrangères bénéficiant de ce régime fiscal simplifié sont taxés au taux de 33 % appliqué sur un bénéfice réputé égal à 22 % de la rémunération brute totale (soit un taux d'imposition effectif de 7,26 % du chiffre d'affaires imposable réalisé dans le République du Congo).
70% des bénéfices nets réalisés par les succursales et sociétés étrangères exerçant leur activité sont automatiquement considérés comme des bénéfices distribués et soumis à l'impôt sur les dividendes au taux de 15%.
La taxation des plus-values Les revenus du capital sont considérés comme des revenus professionnels conventionnels et sont imposés au taux normal de l'impôt sur les sociétés (28%). Les revenus tirés de la cession d'un actifs corporel en cours de négociation sont exclus des revenus pour une période de 3 ans, sous condition que ce revenu soit réinvestit dans un nouvel actif pour l'activité de l'entreprise.
Les revenus du capital tirés par des non-résidents sur les cessions d'actions d'entreprises congolaises sont imposés à 20%.
Les plus-values réalisées sur la cession des droits et obligations liés aux contrats pétroliers sont taxées à 10 %.
Les déductions et les crédits d'impôt En général, les dépenses engagées pour réaliser, collecter ou maintenir le chiffre d’affaires sont fiscalement déductibles dès lors qu’il y a des justificatifs.
Toutes les catégories d’immobilisations corporelles (à l’exception des terrains) sont fiscalement amortissables si elles sont détenues au service de l’activité (c’est la méthode linéaire qui s’applique).
Les dépenses de création d’entreprise sont amorties sur 1 ou 2 exercices. Les intérêts sont déductibles dans la limite de 5,25%.
Les dons et les cadeaux fait à des bénéficiaires basés en République du Congo sont déductibles dans une certaine limite : 0,5‰ (limite générale) ; 0,5% (dons pour les activités sportives) ; 50% (contributions caritatives dans le cas de catastrophes naturelles ou accidentelles) ; 100% (dons réalisés pour financer la lutte contre la pandémie de Covid-19). Les taxes sont généralement déductibles (excepté l’impôt sur le bénéfices) alors que les amendes et les contraventions ne le sont pas.
Les pertes peuvent donner lieu à un déficit fiscal reportable sur 3 années fiscales. Il n’est pas autorisé d’appliquer un déficit fiscale à un exercice antérieur.
Les autres taxes sur les sociétés Des redevances s'appliquent au secteur de l'énergie : 0,75% sur le chiffre d'affaires pour les autoproducteurs ; 1% sur le chiffre d'affaires pour les producteurs indépendants ; jusqu'à 400 XAF par mètre cube d'eau prélevée pour le secteur hydraulique.
Toutes les personnes morales qui exercent une activité commerciale ou industrielle, ou toute autre activité non comprise dans les exonérations légales sont soumises à une taxe professionnelle (également appelée « brevet »). La taxe professionnelle est due sur la base de taux progressifs allant de 10 000 XAF (chiffre d'affaires inférieur à 1 million XAF) à 0,045% (chiffre d'affaires supérieur à 20 milliards XAF). Les sociétés nouvellement immatriculées sont taxées sur la base du chiffre d'affaires prévisionnel qu'elles déclarent.
Une taxe foncière est payable annuellement sur les propriétés bâties (avec une exonération de trois à dix ans pour les bâtiments résidentiels et de cinq ans pour les bâtiments commerciaux). Une taxe similaire s'applique sur les propriétés non bâties (avec des exonérations de trois à dix ans pour les terres destinées aux plantations et à l'élevage). Dans les deux cas, les tarifs sont déterminés chaque année par le conseil municipal.
Une taxe locative est prélevée au taux de 1/12 du loyer annuel (avec une amende de 50 % pour les retards de paiement).
Les cotisations sociales payées par l'employeur sont les suivantes : 10,035% du salaire brut pour les allocations familiales (plafonné à 7,2 millions XAF/an) ; 2,25 % pour la cotisation accident du travail (plafonnée à 7,2 millions XAF/an) ; 8% pour l'assurance vieillesse, invalidité et décès (plafonné à 14,4 millions XAF/an).
 
Les retenues à la source
Dividendes : 15%, Intérêts : 0%/20% (non-résidents), Royalties : 0%/20% (non-résidents).
Les autorités fiscales
Aperçu des mesures fiscales congolaises en réponse à la COVID-19
Direction Générale des Impôts et de la Propriété
Les autres ressources utiles
Brazzaville.cg

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022