Costa Rica flag Costa Rica :

Risque pays du Costa Rica : Investissement

Selon le rapport sur l’investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE au Costa Rica ont chuté de 38 % pour atteindre 1,7 milliard USD en 2020, en raison de la baisse de la demande extérieure et de l'effondrement du tourisme suite à la pandémie de Covid-19. Le stock d'IDE a été estimé à 45,8 milliards USD en 2020. La récession a exacerbé les déséquilibres budgétaires et le gouvernement a dû obtenir une aide pluriannuelle de 1,8 milliard USD du FMI, un arrangement qui a provoqué des troubles civils. En 2020, les IDE dans les ZES, qui représentent la plupart des entrées dans le pays, ont chuté de 41 % pour atteindre environ 1,1 milliard USD. Les activités touristiques ont également attiré beaucoup moins d'investissements étrangers (-70 %, soit 18 millions USD), tout comme les usines situées en dehors des ZES (-40 %, soit 313 millions USD). Récemment, cependant, les investissements dans les secteurs hautement qualifiés, tels que les équipements médicaux de haute technologie, ont été considérables, faisant de cette industrie le premier exportateur du Costa Rica. L’industrie manufacturière et les infrastructures sont d'autres secteurs importants pour les IDE, malgré le départ de la société américaine Intel. En outre, les investissements colombiens et chinois ont connu une croissance constante. Le secteur du tourisme a multiplié par trois ses investissements. Les principaux pays investisseurs sont les États-Unis, le Canada et le Mexique. En ce qui concerne l'avenir, l'admission du Costa Rica à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), approuvée en mai 2020, et l'approbation de la réglementation sur les PPP devraient renforcer les IDE.

Le Costa Rica figure à la 74e position sur 190 économies dans le rapport Doing Business de la Banque mondiale publié en 2020, ce qui représente un recul de sept places par rapport à l'année précédente. le Costa Rica a rendu le raccordement à l’électricité plus rapide et a amélioré la fiabilité de l’approvisionnement électrique en réparant la sous-station d’El Porvenir, en installant de nouveaux poteaux et en réalisant une cartographie des transformateurs et des compteurs à travers San José. Le gouvernement a également facilité l’application des contrats en adoptant un nouveau code des procédures civiles qui a introduit les conférences préalables au procès dans le cadre des techniques de gestion des affaires au tribunal. Le Costa Rica est un pays tourné vers l'extérieur et continue de renforcer ses relations avec ses différents partenaires. Aux côtés de ses voisins immédiats et des États-Unis, le pays continue de favoriser les liens commerciaux avec la Chine. Outre ses exportations, le développement du pays dépend largement de sa capacité à attirer les investissements étrangers. Le nouveau secteur de l’écotourisme, en particulier, a attiré des montants croissants d’investissement grâce à la politique gouvernementale responsable sur le plan environnemental. Bien que le Costa Rica ne dispose pas de nouvelles lois ni de décisions judiciaires importantes en matière d’IDE, les autorités ont mis à jour la réglementation relative aux zones de libre-échange, où l’essentiel des IDE à destination du Costa Rica sont investis. Il existe quatre programmes d’incitation à l’investissement dans le pays: le système de zone de libre-échange, un régime de perfectionnement actif, une procédure de ristourne des droits et un régime d’incitation au développement du tourisme. Les incitations fiscales du Costa Rica, sa stabilité politique et économique exemplaire, sa main-d’œuvre qualifiée et ses efforts de promotion commerciale ont fait du pays un chef de file du commerce international. En outre, la situation géographique du pays au cœur du continent américain, ainsi que les ports situés sur les côtes du Pacifique et des Caraïbes, en font une destination attrayante pour les investissements étrangers directs. Cependant, l'ingérence permanente du gouvernement dans le contrôle de certains secteurs de l'économie, la médiocrité des infrastructures, les coûts élevés de l'énergie, la bureaucratie, la corruption, la faible protection des investisseurs et l'incertitude juridique due à la difficulté de faire respecter les contrats sont autant d'obstacles à une compétitivité accrue. D’autre part, l'Agence de promotion des investissements (CINDE) est reconnue comme l'une des agences les plus efficaces d'Amérique latine en termes de promotion des investissements. Selon l'agence, le Costa Rica a connu de nombreux projets d’investissement ces dernières années, y compris de nouvelles entreprises multinationales arrivant au Costa Rica, en plus des entreprises déjà établies et qui ont enregistré une croissance des services, des technologies numériques, des sciences de la vie, des industries de pointe et de fabrication légère. Parmi les nouvelles entreprises figure la société danoise Coloplast, qui a installé une usine de fabrication de dispositifs médicaux (la première de ce type sur le continent américain). En outre, la société belge Primoris a investi 1 million USD pour la création au Costa Rica d’un laboratoire de pointe dans l'analyse chimique et physique de l'intégrité des aliments.

 

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Banque Inter-américaine de développement, Appels d'offres en Amérique Latine
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise au Costa Rica.
Les ressources utiles
Bureau Costa Ricain d'Investissements et de Développement du Commerce
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Costa Rica Latin America & Caribbean
Procédures (nombre) 10,00 8,00
Temps (jours) 23,00 25,22

Source : Doing Business.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

> Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022