Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Croatie.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Croatie flag Croatie :

Risque pays de la Croatie : Economie

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Après être devenue le 28e État membre de l'UE le 1er juillet 2013, la croatie n'a pu renouer avec la croissance qu'en 2015; depuis 2008, le pays avait connu six années consécutives de récession économique, avec une chute du PIB de 12 % (données UE). Après avoir accéléré en 2019, l'économie a été durement touchée par la crise liée à la pandémie de Covid-19 (-8%, l'un des pays les plus touchés de l'UE). Néanmoins, l'économie croate a renoué avec la croissance en 2021, principalement soutenue par une forte consommation des ménages et une performance meilleure que prévu du secteur du tourisme : le FMI a estimé la croissance à 6,3 % pour l'ensemble de l'année. La demande intérieure devrait être le principal moteur de la croissance tout au long de la période de prévision, couplée aux dépenses publiques soutenues par la Facilité pour la reprise et la résilience de l'UE (s'élevant à 5,3 % du PIB global sur la période 2020-23. Par conséquent, la croissance du PIB est prévue à 5,8% cette année (atteignant le niveau pré-pandémique) et 4% en 2023, même si les risques de baisse liés à la recrudescence des infections persistent, en raison des taux de vaccination relativement faibles du pays.

La dette publique de la Croatie s'élevait à environ 87 % du PIB en 2021, soit nettement plus qu'en 2019 (72,8 %) en raison des mesures gouvernementales nécessaires pour contrer la pandémie et du ralentissement économique qui en a résulté. La normalisation de la situation devrait permettre de réduire le ratio sur l'horizon de prévision, à 83,6% et 80,3% respectivement cette année et la suivante (FMI). En 2021, le déficit des administrations publiques était estimé à 3,5 % du PIB (contre 5,7 % en 2020), grâce à la forte reprise économique et à la suppression progressive des mesures de soutien. Compte tenu de l'augmentation des recettes, le déficit public devrait se situer à 2,4 % du PIB en 2022 et se réduire davantage en 2023, à 1,6 % (FMI). Parallèlement, la hausse des prix mondiaux de l'énergie et des denrées alimentaires a contribué à une augmentation de l'inflation, qui s'est établie à 2 % en 2021 et devrait rester stable sur la période de prévision.

Selon les estimations du FMI, le chômage s'élevait à 8,4 % en 2020, en raison de la pandémie de COVID-19. Le taux devrait suivre une tendance à la baisse en 2022 (8%) et 2023 (7,6%), tirée par l'expansion globale de l'activité économique. Bien que le revenu moyen des Croates soit toujours inférieur à la moyenne européenne (avec un PIB par habitant PPA estimé à 29 777 USD en 2021 selon le FMI), la Croatie reste la deuxième économie la plus développée de la région des Balkans, après la Slovénie.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 60,75e56,17e63,4068,5373,98
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,9e-8,0e6,35,84,0
PIB par habitant (USD) 14.945e13.896e15.80817.22318.728
Solde des finances publiques (en % du PIB) 0,4-5,7e-3,5-2,4-1,6
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 72,888,7e87,083,680,3
Taux d'inflation (%) 0,80,1e2,65,92,7
Taux de chômage (% de la population active) 7,89,0e8,48,07,6
Balance des transactions courantes (milliards USD) 1,85-0,20e-0,06-0,55-0,75
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 3,0-0,4e-0,1-0,8-1,0

Source : FMI - World Economic Outlook Database - avril 2021.

Note 1 : (e) Données estimées

Risque pays
Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
 
 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Kuna croate (HRK) - Taux de change annuel moyen pour 1 EUR 7,247,487,417,427,55

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
63,6/100
Rang mondial :
79
Rang régional :
38

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
5.69/10
Rang mondial :
59/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

> Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022