Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Egypte.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Egypte flag Egypte :

Présentation de l'Égypte : Politique

Chefs de gouvernement
Président : Abdel Fattah al-Sissi (depuis juin 2014 ; réélu pour un second mandat en mars 2018) 
Premier Ministre : Mostafa Madbouli (depuis juin 2018)
Les prochaines élections :
Présidentielle : 2024
Législative : 2025
Le contexte politique actuel
Les élections présidentielles égyptiennes de mars 2018 n'ont pas posé de problème à la réélection du président sortant Abdel-Fattah el-Sissi avec 97% des voix. En 2019, un référendum constitutionnel a permis au président Abdel Fattah el-Sissi de rester au pouvoir jusqu'en 2030 (au lieu de 2022 selon le règlement précédent), ainsi que de réintroduire une chambre haute - le Sénat - au Parlement, après son abolition dans la Constitution de 2014. En outre, les amendements ont renforcé les pouvoirs du président sur le pouvoir judiciaire, lui donnant le pouvoir de nommer le président de la Cour suprême constitutionnelle et en faisant de lui le chef du Conseil supérieur des autorités judiciaires, qui nomme le procureur et les responsables judiciaires. Les élections de 2020 ont renforcé le groupe pro-présidentiel du Parlement et affaibli les voix de l'opposition. L’Égypte joue un rôle central dans la stabilité régionale et la lutte contre le terrorisme, mais des tensions persistent avec l’Éthiopie concernant la construction du barrage du Grand Renaissance en amont du Nil, dont dépend environ 90% de l’approvisionnement en eau potable du pays (Coface).
Main Political Parties
Sur plus de 100 partis, seuls une vingtaine sont sous la coupole du Parlement, 5 ont des organes parlementaires avec plus de 10 députés au sein de la Chambre. Ces partis sont Mostakbal Watan (Parti du futur de la nation) [Abdel Wahab Abdel RAZEQ], Homat El-Watan (Parti des défenseurs de la patrie) [Lt. Général (retraité) Galal AL-HARIDI], Al Shaab Al-Gomhouri (Parti républicain du peuple) [Hazim AMR], Wafd [Abdel Sanad YAMAMA] et l'Egypte Moderne [Nabil DEIBIS].

Parmi les autres partis figurent :
Parti de la réforme et du développement [Mohamad Anwar al-SADAT]
Parti social-démocrate égyptien [Farid ZAHRAN]
Parti de la Liberté [Mamdouuh HASSAN]
Parti du Congrès [Omar Al-Mokhtar SEMIDA]
Al-Nour [Yunis MAKHYUN]
Parti National Progressiste Unioniste (Tagammu) [Sayed Abdel AAL]
Parti de la justice [Hamdi Stouhi]
Parti Eradet Geel [Tayseer Matar]
Parti du mouvement national égyptien [Gen. Raouf EL SAYED]
Nature de l'Etat :
République basée sur la Constitution adoptée par référendum en Janvier 2014 (amendé en 2019) Le régime est présidentiel.
Le pouvoir exécutif
Le président est le chef de l'État et le commandant suprême des forces armées. Il est élu pour un mandat de six ans. Le président est le chef de l'exécutif et nomme le Premier ministre, qui doit être approuvé par un vote de confiance au Parlement. Le président nomme également le chef du Conseil des ministres. Il peut dissoudre l'Assemblée et statuer par décret.
En février 2019, le Parlement a voté la suppression de la limite de deux mandats du président, dont le mandat a été prolongé de quatre à six ans.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est bicaméral puisque le référendum constitutionnel de 2019 a été approuvé par la Chambre des représentants en juin 2020. Il a créé une chambre haute appelée Sénat, composée de 300 sièges. La Chambre des représentants est composée de 596 membres élus pour une période de 5 ans au suffrage universel. Le président peut dissoudre la Chambre des représentants.
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
6/7
Libertés individuelles :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
166/180

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022