Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Egypte.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Egypte flag Egypte :

Risque pays de l'Égypte : Commerce international

Le commerce représente 43% du PIB du pays (Banque mondiale, 2019). Le marché égyptien s'est progressivement ouvert, avec la ratification de divers accords de libre-échange, notamment l'Association européenne de libre-échange (AELE). La zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) a été ratifiée par l'Égypte en 2019. Les produits pétroliers (pétrole et gaz) sont les articles les plus échangés, tant pour les importations que pour les exportations. D'autres exportations importantes sont l'or, les plastiques, les agrumes et les engrais azotés. Les importations sont tirées par le pétrole (les réserves égyptiennes étant bien moins importantes que celles des autres pays du Golfe), les machines et appareils mécaniques, les céréales (le pays importe environ 40% de ses besoins alimentaires selon la FAO), les voitures, les outils de transmission de radiotéléphonie, plastiques et médicaments (Organisation mondiale du commerce et Centre du commerce international, 2020). En raison de la pandémie de COVID-19 en cours, le volume des exportations de biens et de services devrait diminuer de -11,2 % en 2021 par rapport à 2020, et le volume des importations de -7,5 %. Pour 2022, le FMI prévoit une baisse en volume de -10,5% pour les exportations et de -1,4% pour les importations.

Les principaux partenaires à l'exportation de l'Égypte sont les Émirats arabes unis (10,7 % des exportations totales), l'Arabie saoudite (6,4 %), la Turquie (6,2 %), les États-Unis (5,5 %), l'Italie (5,2 %) et l'Inde (4,6 %). Les principaux fournisseurs de l'Égypte sont la Chine (15 % des importations totales), les États-Unis (6,7 %), l'Arabie saoudite (6,3 %), l'Allemagne (5,8 %) et la Turquie (4,9 %) (International Trade Center, 2020).

Structurellement, l'économie égyptienne a un déficit commercial. Hors services, le déficit est resté stable à environ 29,2 milliards USD en 2020, les importations (59,8 milliards USD) et les exportations (26,6 milliards USD) de biens ayant diminué. Quant aux services, l'Égypte a exporté pour 14,4 milliards USD de services en 2020 (-40,7%), tandis qu'elle en a importé pour 17,1 milliards USD (-16,1%) (Organisation mondiale du commerce). Selon Egypt Oil & Gas, les exportations égyptiennes se sont élevées à 29,7 milliards USD, en hausse de 40 % au cours des neuf premiers mois de 2021, contre 21,2 milliards USD enregistrés au cours de la même période de 2020. Les exportations égyptiennes de matières premières ont augmenté de 27 % au cours des neuf premiers mois de 2021. les 11 premiers mois de 2021. Le déficit commercial devrait diminuer en 2022 grâce à un rebond du tourisme, à une hausse des exportations de gaz, à une baisse des importations d'énergie et aux revenus et transferts de fonds du canal de Suez (Coface).

 
La coopération économique internationale
L'Égypte est membre des organisations économiques internationales suivantes : OMC, Fonds monétaire arabe (FMA), CCI, Zone de coopération économique de la mer Noire (BSEC) (observateur), G-15, G-24, G-77, Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), FMI, Ligue arabe, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe l'Égypte, cliquez ici. L'adhésion de l'Égypte à des organisations internationales est également indiquée ici.
L'évaluation de la politique commerciale
L'Egypte et l'OMC
Barrières aux échanges, inventoriées par les Etats-Unis
Barrières aux échanges, inventoriées par l'UE (en anglais)
Barrières sanitaires et phytosanitaires, inventoriées par l'UE
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
Les taux des droits de douane sur les marchandises importées varient généralement de 5% à 40%.
Selon l'interdiction mondiale, le tarif moyen pondéré effectivement appliqué est de 8,19%.
Les ressources utiles
Site des douanes égyptiennes (version en anglais en construction)
Site de la délégation de la commission européenne en Egypte.
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
La protection des brevets est assurée par l'Office des Brevets qui dépend du ministère de l'Éducation. La protection des dessins et des marques est assurée respectivement par l'Office des dessins et Modèles et par l'Office des Marques qui sont des départements du Registre du commerce, administration qui relève du ministère du Commerce et de l’Industrie. 
Il est possible d'obtenir des licences pour l'utilisation de brevets et marques, mais les accords d'utilisation de brevets qui impliquent des paiements à l'extérieur doivent être autorisés par la General Authority for Investment (GAFI). En ce qui concerne les droits d'auteur, leur gestion est confiée à des sociétés d'auteurs.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022