Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Emirats Arabes Unis.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Emirats Arabes Unis flag Emirats Arabes Unis :

Présentation des Emirats Arabes Unis : Politique

Chefs de gouvernement
Président : MUHAMMAD bin Rashid Al-Nuhayan (depuis mai 2022)
Premier ministre : MUHAMMAD BIN RASHID Al-Maktum (depuis janvier 2006)
Les prochaines élections :
Présidentielle : à confirmer
Conseil National Fédéral (FNC) : octobre 2023
Le contexte politique actuel
Les Émirats arabes unis ont connu une situation politique générale plutôt stable malgré les tensions persistantes avec l'Iran, le blocus du Qatar, le conflit au Yémen et la crise au Liban (Coface). En 2019, malgré les différends en cours à la fois à l'ONU et à l'OMC, les autorités émiraties ont assoupli l'interdiction d'expédition de marchandises entre les Émirats arabes unis et le Qatar. Après un embargo de trois ans et demi, les relations diplomatiques ont été officiellement rétablies entre le Qatar, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte en janvier 2021. Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont signé un accord de paix avec Israël en septembre 2020, ouvrant la voie à investissements réciproques notamment dans les secteurs de l'énergie, de l'agroalimentaire, du tourisme et des TIC (Coface). Avec l'Égypte et la Jordanie, les Émirats arabes unis sont devenus le troisième pays du Moyen-Orient à reconnaître Israël. Les relations diplomatiques ont été officiellement rétablies avec l'Iran en décembre 2021.
Main Political Parties
Il n’existe pas de partis politiques.
Nature de l'Etat :
Fédération regroupant sept émirats : Abou Dhabi, Ajman, Dubaï, Fujaïrah, Ras al-Khaïmah, Sharjah et Oumm al-Qaïwaïn.
Le pouvoir exécutif
Chacun des émirats est gouverné par un émir et possède sa propre administration. Chaque émir conserve l'autonomie de gestion des ressources de son émirat.
Le Conseil Suprême des Émirs est la plus haute autorité des Émirats Arabes Unis ; il cumule les pouvoirs exécutif et législatif. L'émir d'Abou Dhabi, le plus gros Émirat producteur de pétrole, a été élu Président en 2004 et succède ainsi à son père. L'émir de Dubaï a été nommé vice-président et Premier ministre.
Le pouvoir législatif
Il n'y a qu'une seule chambre : le Conseil National Fédéral. Il est composé de 40 membres dont 20 sont nommés par le président et 20 sont élus, chaque émirat ayant un nombre de représentants équivalent à son poids démographique. Leur mandat est de deux ans. Les fonctions de ce conseil sont uniquement consultatives.
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Non libre
Liberté politique :
7/7
Libertés individuelles :
6/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
131/180

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022