Erythrée flag Erythrée :

Risque pays de l'Erythrée : Commerce international

L'Érythrée est relativement ouverte au commerce extérieur, qui représentait 47 % du PIB du pays en 2011 (Banque mondiale, dernières données disponibles). Le pays a signé l'Accord de libre-échange continental africain. Les barrières non tarifaires entravent considérablement les échanges. L'État maintient un contrôle strict sur les réserves de change, compte tenu de l'impossibilité de lever des devises par le biais des exportations ou sur les marchés internationaux des capitaux. Bien que cela ait réduit l'écart entre les taux de change officiels et informels, cela a également un impact très négatif sur la liberté du commerce et le dynamisme du développement économique du pays. L'Érythrée importe 90 % de sa consommation céréalière, tandis que les exportations agricoles (principalement bétail, café, coton et cuir) dépendent des conditions climatiques et des systèmes d'irrigation sous-développés. Le pays exporte principalement des minéraux (cuivre, zinc, or) et des produits textiles et importe principalement des machines, du blé, des véhicules, des céréales, des appareils électriques, du caoutchouc, du plastique et du fer (ITC, 2020).

Les principaux partenaires commerciaux de l'Érythrée sont la Chine, l'Inde, les Émirats arabes unis, Singapour et la Grèce (CNUCED, 2020). L'accord de paix signé avec l'Éthiopie en juillet 2018 devrait améliorer considérablement le commerce et les investissements dans le pays.

L'Érythrée est confrontée à un déficit commercial croissant, car le pays dépend des importations de produits alimentaires, de biens d'équipement (qui augmentent avec les projets de construction) et de pétrole (dont le prix augmente). En 2020, les exportations de biens de l'Érythrée se sont élevées à 556 millions USD, tandis que les importations de biens ont atteint 976 millions USD, ce qui a entraîné un important déficit commercial. En raison de l'impact de la pandémie de COVID-19, les volumes du commerce mondial ont fortement diminué. La reprise amorcée en 2021 devrait se poursuivre en 2022 stimulée par la hausse des exportations minières.

 
La coopération économique internationale
Membre du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA)
L'évaluation de la politique commerciale
L'Erythrée et l'OMC
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
2%
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
Vous pouvez contacter le Département du Commerce intérieur et de la propriété intellectuelle par Email.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022