Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Guatemala.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Guatemala flag Guatemala :

Risque pays du Guatemala : Economie

Pour les dernières prévisions sur les impacts économiques causés par la pandémie de coronavirus, veuillez consulter la plate-forme de suivi des politiques du FMI Policy Responses to COVID-19 pour les réponses économiques clés des gouvernements.

Le PIB du Guatemala a augmenté de 5,5 % en 2021, principalement grâce aux exportations nettes et aux envois de fonds des États-Unis, qui ont été alimentés à la fois par la croissance économique du pays et la baisse du chômage parmi la population guatémaltèque aux États-Unis. Les envois de fonds représentent environ 30 % des revenus des ménages, et leur essor devrait continuer à soutenir la consommation des ménages, qui représente 85 % du PIB. Pourtant, selon le FMI, la croissance du PIB devrait légèrement diminuer à 4,5 % en 2022 et 3,8 % en 2023. L'économie guatémaltèque reçoit un solide soutien financier des États-Unis et des prêteurs multilatéraux ; est renforcée par des accords de libre-échange avec les États-Unis et l'UE ; bénéficie d'une proximité privilégiée avec le Mexique et les États-Unis ; et est reconnu comme un pays à fort potentiel dans de multiples secteurs (tourisme, agriculture, exploitation minière, énergie hydroélectrique et géothermique).


Le déficit public du Guatemala a clôturé à -2,2 % du PIB en 2021 et devrait rester stable en 2022 (-2,6 %) et 2023 (-2,4 %). La dette publique a atteint 32,1% du PIB en 2021 et augmentera légèrement en 2021 (31,9%) et 2022 (32,3%). L'inflation a augmenté à 4,8 % en 2021 et devrait rester stable à 4,5 % en 2022 et 4,3 % en 2023. Le retour des taux d'inflation au milieu de la fenêtre cible du gouvernement devrait continuer de soutenir la consommation en 2022, permettant à la banque centrale de maintenir son politique expansionniste et facilitant la croissance du crédit au secteur privé, conformément à l'agenda pro-business de l'administration actuelle. Néanmoins, les défis du Guatemala sont nombreux : instabilité sociale et politique, mauvaise infrastructure, corruption, vulnérabilité aux facteurs externes (catastrophes naturelles et prix des produits de base), dépendance à l'égard des industries à faible valeur ajoutée et des envois de fonds, faibles recettes fiscales et une série de problèmes sociaux qui comprennent la pauvreté rurale, les inégalités, le sous-emploi, l'informalité et les divisions ethniques. L'absence d'une politique fiscale redistributive entrave également les tentatives de réduction des inégalités. Afin de faire face à la crise actuelle liée au COVID-19, la banque centrale maintient un taux directeur bas, mais les investisseurs restent assez prudents. La demande publique devrait augmenter en conséquence en raison du plan gouvernemental de soutien à l'économie. L'axe majeur de ce plan est le développement des infrastructures (routes, ports, etc.) représentant 60% des investissements prévus.

Le taux de chômage au Guatemala était de 3,5 % en 2020, soit près du double du taux de 2019, principalement en raison des impacts de la pandémie - en particulier dans le secteur de la construction, des services et des transports. En outre, le secteur informel du pays a augmenté de 60 % selon le ministre guatémaltèque du travail et de la sécurité sociale. De plus, plus de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Le pays a également l'un des taux de malnutrition les plus élevés au monde, un quart de ses adultes sont analphabètes, il existe un niveau élevé d'inégalité des revenus et un taux élevé de criminalité organisée et de violence liée au trafic de drogue.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

Note :
64/100
Rang mondial :
75
Rang régional :
15

Liberté économique dans le monde (carte interactive)
Source : Indice de liberté économique, Heritage Foundation

 
 
Risque pays
Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
Les principaux journaux on-line
La Hora (en espagnol)
Prensa Libre (en espagnol)
Nuestro Diario (en espagnol)
Diario de Centro America (en espagnol)
Republica (en esagnol)
El Periodico (en espagnol)
Les ressources utiles
Liste officielle des ministères (en espagnol)
Ministère de l’Economie (en espagnol)
Ministerio de Relaciones Exteriores (en espagnol)
Ministerio de Agricultura Ganadería y Alimentación (en espagnol)
Ministerio de Comunicaciones, Infraestructura y Vivienda (en espagnol)
Chambre d'industrie (en espagnol)
Chambre de Commerce (en espagnol)
Banque centrale du Guatemala (en espagnol)
Superintendance des banques (en espagnol)

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022