Guinée-Bissau flag Guinée-Bissau :

Risque pays de la Guinée-Bissau : Economie

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

La performance économique de la Guinée Bissau reste fortement dépendante des prix de la noix de cajou, qui représente près de 70 % de l'emploi et 80 % des exportations (le soi-disant « pétrole vert » de la Guinée Bissau). Les prix des noix de cajou brutes, qui étaient déjà sous la pression d'une offre excédentaire ces dernières années, ont chuté à la suite de la crise induite par le Covid-19, qui a ralenti les activités de transformation et provoqué une contraction de la demande. En conséquence, la croissance du PIB a ralenti à 1,5 % en 2020 selon les dernières estimations du FMI. Il a rebondi à 3,8 % en 2021, grâce à une production de noix de cajou plus élevée, à des investissements publics dans des infrastructures essentielles financées sur ressources extérieures, à la levée progressive des mesures de confinement liées au Covid-19 et à une amélioration progressive de la confiance des entreprises (FMI). La croissance économique devrait encore se renforcer pour atteindre 4 % en 2022 et 5 % en 2023 (FMI).

En 2021, l'économie de la Guinée-Bissau a commencé à se remettre de la pandémie de Covid-19 et de son impact sur le secteur stratégique de la noix de cajou. Le déficit budgétaire global est passé de 10 % du PIB en 2020 à environ 5,4 % du PIB en 2021, en raison de l'atténuation des effets liés à la pandémie, d'une plus grande mobilisation des recettes et du contrôle des dépenses (FMI). L'assainissement budgétaire devrait se poursuivre en 2022. Le FMI prévoyait initialement que la dette publique diminuerait progressivement de 79,3 % du PIB en 2020 à 79,1 % du PIB en 2021, 78,1 % du PIB en 2022 et 76,1 % du PIB en 2023. Cependant, une analyse récente prévoit une dette publique augmenter légèrement en 2021, principalement en raison de la dépréciation de la monnaie nationale et du rééchelonnement de l'apurement des arriérés hérités du passé (FMI). L'inflation est passée d'environ 1,5 % en 2020 à 1,9 % en 2021, et devrait rester stable à 2 % en 2022 et 2023 (FMI). En juillet 2021, le FMI a approuvé un programme suivi par les services (SMP), qui soutient le programme de réformes du gouvernement visant à stabiliser l'économie, à améliorer la compétitivité et à renforcer la gouvernance. Les autorités bissau-guinéennes pourraient bénéficier d'un accord de facilité élargie de crédit (FEC) en 2022 si la mise en œuvre du SMP est satisfaisante.

La Banque mondiale classe la Guinée-Bissau comme un pays à faible revenu (le PIB par habitant PPA était estimé à 1 948 USD en 2020). Environ 69% de la population vit dans la pauvreté et 25% souffre de malnutrition chronique (ONU). Les données de la Banque mondiale montrent que le taux de chômage dans le pays était d'environ 6,7% pour 2020. Les dimensions de l'économie informelle, ainsi que le trafic de stupéfiants sont difficiles à évaluer, mais ils jouent un rôle important dans les activités économiques du pays. . En effet, le pays est aux prises avec des trafiquants de drogue sud-américains, parfois liés à l'armée. Le PNUD a classé la Guinée-Bissau au 175e rang sur 189 pays dans le monde dans son indice de développement humain 2020.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

 
 
Risque pays
Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
Les principaux journaux on-line
AllAfrica.com, Guinea-Bissau news
AfrolcNews, Guinea-Bissau
Guinea-Bissau News
Guinea-Bissau Newspapers
Les ressources utiles
Ministère des finances (en portugais)
Site web officiel du gouvernement de Guinée-Bissau (en espagnol)
Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022