Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Hongrie.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Hongrie flag Hongrie :

Risque pays de la Hongrie : Economie

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Contrairement aux tendances observées ces dernières années, le PIB de la Hongrie s'est fortement contracté à la suite de l'apparition de la pandémie de COVID-19, car l'épine dorsale de la croissance - la hausse des revenus des ménages et des exportations - a été gravement touchée. Néanmoins, l'économie a été dynamique en 2021 malgré les vents contraires des perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale, avec une croissance estimée à 7,6 % (FMI). Soutenue par la poursuite des mesures de relance budgétaire et la consommation des ménages, la croissance économique devrait rester forte à 5,1 % en 2022, avant de se modérer à 3,8 % en 2023 (prévisions du FMI).

Les finances publiques ont également été affectées par la pandémie et les mesures prises pour en contenir les effets économiques - notamment un remboursement unique de l'impôt sur le revenu aux familles avec enfants, un programme de prêts bonifiés pour les PME, une baisse de l'impôt sur le revenu pour les travailleurs de moins de 25 ans, la réintroduction du 13e mois de retraite et augmentations des salaires administratifs – avec un déficit budgétaire estimé à 6,9 % en 2021. La plupart des mesures s'estompant, le déficit devrait diminuer à 5,3 % cette année et à 3,2 % en 2023. À l'inverse, le Le ratio de la dette au PIB devrait reprendre sa tendance à la baisse au cours de la période de prévision après avoir atteint 76,6 % en 2021. Les investissements publics en 2022 seront en partie financés par l'augmentation des fonds de l'UE, qui devraient également stimuler les investissements. La hausse des prix des matières premières et les pressions salariales contribuent à la persistance d'une inflation élevée : les prix réglementés de l'énergie résidentielle ont contribué à protéger les ménages des hausses des prix des matières premières ; cependant, on s'attend à ce que les entreprises répercutent leurs coûts énergétiques et salariaux plus élevés sur les consommateurs, ce qui alimente l'inflation non énergétique. Globalement, le taux a été estimé à 4,5% en 2021 par le FMI et il est prévu à 3,6% en 2022 et 3,3% en 2023.

L'emploi a atteint son niveau d'avant la pandémie à l'été 2021 et la création d'emplois devrait se poursuivre à mesure que l'économie se développe. Le taux a été estimé à 4,1 % en 2021 (par rapport à un niveau pré-COVID de 3,3 %) ; le FMI s'attend à ce que le chômage se stabilise autour de 3,8 % au cours de la période de prévision. Pendant ce temps, la croissance des salaires devrait rester robuste dans un contexte de signes émergents de pénurie de main-d'œuvre, suite à l'approbation d'une hausse de 20 % du salaire minimum et d'importantes augmentations de salaire dans le secteur public.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
6.99/10
Rang mondial :
33/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2021-2025

 
Risque pays
Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
Les principaux journaux on-line
Népszabadság en ligne
Magyarhirlap
Hungary Today
Les ressources utiles
Ministère de l'Agriculture et du Développement régional
Ministère des Finances
Ministère des affaires étrangères et du commerce
Banque Magyar Nemzeti

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022