Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Indonésie.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Indonésie flag Indonésie :

Présentation de l'Indonésie : Politique

Chefs de gouvernement
Président : Joko Widodo (depuis le 20 octobre 2014) - PDIP
Vice-Président : Ma'ruf Amin (depuis le 20 octobre 2019) - Indépendent
Les prochaines élections :
Présidentielle : 2024
Chambre des représentants : 2024
Le contexte politique actuel
Le gouvernement dirigé par le président Joko Widodo, qui a été réélu pour un second mandat de cinq ans en mai 2019, se concentre sur les réformes structurelles et l'amélioration de la gouvernance. Elle a entamé une refonte en profondeur du programme de subventions à l'énergie, qui financera la rénovation des infrastructures et apportera une aide au secteur agricole. En mettant l'accent sur les questions intérieures au cours de son deuxième mandat, le président a réaffirmé le programme de réformes en 2020, notamment en ce qui concerne le travail, la santé et les infrastructures, afin d'attirer les investissements étrangers et de soutenir la croissance. Cherchant à faire avancer facilement le programme de réforme, Joko Widodo a fait entrer des opposants clés dans son cabinet pour former une large coalition, espérant que cela affaiblirait les critiques à l'encontre du gouvernement. Le projet de loi omnibus a été adopté et promulgué en octobre 2020 et pourrait réformer le travail, les impôts et d'autres lois importantes afin de réduire la bureaucratie et de stimuler les investissements dans une économie post-pandémique. De plus, pour répondre à la crise du COVID-19, le gouvernement a annoncé un paquet budgétaire s'élevant à 4,3 % du PIB. Le paquet comprend des fonds pour améliorer la préparation du secteur de la santé et une augmentation substantielle de l'aide sociale.

En 2021, le président Joko Widodo a intégré un autre parti politique, le Parti du mandat national, dans sa coalition en pleine expansion, qui contrôle désormais 82 % des 575 sièges de la Chambre des représentants. Malgré l'inquiétude croissante du public concernant les pressions sur les libertés civiles et les difficultés pandémiques du gouvernement, il reste incroyablement populaire auprès des électeurs indonésiens. Le président a accéléré la construction de dizaines d'autoroutes, de ports et d'aéroports indispensables, Jakarta encombrée de trafic obtenant la toute première ligne de métro du pays en 2019. Mais en 2021, dans le contexte d'une crise COVID aggravante, il a lutté tenir ses promesses de forte croissance économique, de réforme favorable aux entreprises et d'amélioration de la protection sociale.
Main Political Parties
Les partis Indonésiens ont peu de chance d'arriver seuls au pouvoir. Ils s'allient donc souvent afin de former des gouvernements de coalition. Le parlement est principalement divisé entre des partis séculaires et nationalistes d'un côté, et des partis musulmans plus ou moins modérés de l'autre. Les principaux d'entre eux sont :

Coalition Gouvernant:
- Parti de la Lutte Démocratique Indonésienne : (PDI-P) : centre-gauche, attaché à l'idéologie du Pancasila et à ses cinq principes fondateurs gravés dans la Constitution; parti dissident du Parti Démocrate, dirigé par l'ancienne présidente Megawati Sukarnoputri
- Parti des Groupes Fonctionnels (Golkar) : aligné sur un libéralisme conservateur, défend des valeurs démocratiques et libérales

- Parti de l'Eveil National (PKB) Islamiste, défend l'idéologie du Pancasila, nationaliste

- Parti pour l'Unité et le Développement (PPP) Démocraice Islamiste, Islamisme nationaliste

Opposition:

- Parti du Mandat National (PAN) Démocraice Islamiste, défend l'idéologie du Pancasila
- Parti Démocrate (PD) : centriste, défend l'idéologie du Pancasila
- Parti de la Justice et de la Prospérité (PKS), Islamiste, conservateur

- Le Parti Mouvement de Grand Indonésie ( Gerindra) conservateur, nationaliste, populiste

Nature de l'Etat :
L'Indonésie est une république unitaire composée de 514 districts administratifs, basée sur une démocratie parlementaire avec une forme de gouvernement présidentiel.
Le pouvoir exécutif
Le président est à la fois le chef de l'État et du gouvernement. Il détient le pouvoir exécutif et nomme le Conseil des Ministres. Le président et le vice-président sont tous deux élus au suffrage universel pour cinq ans. Le président est le commandant en chef de l'armée et il est responsable de la politique au niveau des affaires internes et étrangères.
Le pouvoir législatif
La législature en Indonésie est bicamérale. L'organe représentatif le plus élevé au niveau national est le parlement du pays, l'Assemblée consultative du peuple (MPR). Il se compose de la DPR (Chambre des représentants du peuple - chambre basse) avec 575 membres élus directement pour un mandat de cinq ans, et la DPD (Chambre des représentants régionaux - chambre haute) avec 136 sièges, chaque province élisant 4 membres sur un non -parti. Le président ne peut pas dissoudre le parlement mais il a le pouvoir de veto sur les projets de loi. À son tour, une super-majorité de législateurs peut agir pour passer outre le veto. Le peuple indonésien a des droits politiques limités.
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Partiellement libre
Liberté politique :
2/7
Libertés individuelles :
4/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
113/180

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022