Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Mauritanie.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Mauritanie flag Mauritanie :

Créer une entreprise en Mauritanie : Impôt sur les sociétés

Impôts sur les sociétés

Principales taxes Taux
Impôt sur les sociétés Le taux standard d'imposition des sociétés est de 25% du bénéfice net imposable ou de 2,0% des recettes imposables, selon le montant le plus élevé.
Dans tous les cas, la taxe à payer ne peut être inférieure à 100 000 MRU
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères Les sociétés résidentes et non résidentes ne sont soumises à l'impôt sur les sociétés que sur les revenus générés par les activités exercées en Mauritanie (régime territorial).
Une entreprise non-résidente qui n'a pas d'établissement stable en Mauritanie mais qui fournit des services dans le pays peut choisir, avec l'approbation préalable de l'administration fiscale, d'être soumise à une imposition simplifiée au moyen d'un précompte mobilier de 15 % applicable sur la valeur du contrat pour la prestation de services.
Les versements effectués par une succursale à un siège social sont soumis à une retenue à la source de 10 %.
La taxation des plus-values Les gains en capital des sociétés résidentes et non-résidentes sont imposés comme un revenu imposable général au taux de 25% (ou 2%, le cas échéant). Toutefois, les plus-values peuvent être exonérées d'impôt si l'entité s'engage à réinvestir le montant des plus-values dans les trois ans suivant la fin de l'exercice au cours duquel elles ont été réalisées.
Les déductions et les crédits d'impôt Les dépenses professionnelles sont généralement déductibles, sauf exclusion expresse de la loi. Les immobilisations peuvent être amorties selon la méthode de l'amortissement linéaire à des taux spécifiés. Les provisions sont généralement déductibles fiscalement si elles prévoient des pertes ou des charges clairement déterminées et susceptibles de survenir et si elles figurent dans les comptes et dans un état spécifique de la déclaration fiscale.
Plusieurs dépenses ne peuvent être déduites, notamment les pénalités, amendes et amortissements dépassant les taux prévus par la loi fiscale. Les frais de gestion peuvent être déduits jusqu'à 2% du chiffre d'affaires.
Les versements effectués au Fonds national de solidarité sociale contre le COVID-19 sont entièrement déductibles, ainsi que les impôts payés (hors impôt sur les sociétés). Les pertes peuvent être reportées jusqu'à cinq ans.
Les autres taxes sur les sociétés Les autres impôts comprennent : la taxe sur les salaires, la taxe sur les véhicules, les cotisations sociales (15 % du salaire mensuel du salarié, plafonné à 7 000 MRU), la taxe foncière (le taux est déterminé par délibération du conseil municipal entre 3 % et 10 % - généralement 8 % - et il s'applique à la valeur locative obtenue), le droit de donation, la taxe d'activité (calculée sur la base du chiffre d'affaires de l'entreprise, jusqu'à 500 000 MRU), les droits d'enregistrement (sur les transferts de biens immobiliers ou d'entreprises à des taux compris entre 0,25 % et 15%), droit de timbre, etc.
 
Les retenues à la source
Dividendes: 10% ; Intérêts: 10% ; Redevances: 0% (résidents)/3% (non résidents)
Les autorités fiscales
Aperçu des mesures fiscales de la Mauritanie en réponse au Covid-19
Direction générale de la fiscalité
Ministère des Finances
Les autres ressources utiles
Ministère mauritanien des finances
Investir en Mauritanie

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022