Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Oman.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Oman flag Oman :

Risque pays de Oman : Economie

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Le Sultanat d'Oman a connu un développement économique extraordinaire depuis 2004, principalement grâce à l'exploitation de ses réserves pétrolières. Malgré les tentatives rapides des autorités omanaises pour contenir la propagation de la pandémie de Covid-19, les mesures de distanciation sociale ont fait des ravages sur l'économie, qui s'est contractée d'environ 2,8 % en 2020, selon les dernières estimations du FMI. Néanmoins, cela était bien inférieur à une projection antérieure de 10 %, car la production de pétrole a chuté à un rythme plus lent que prévu initialement. Le PIB d'Oman était de nouveau en territoire positif en 2021 (+2,5%) et devrait maintenant se redresser pleinement à 2,9% en 2022 et 4,2% en 2023, principalement soutenu par l'industrie pétrolière.

Oman a une situation économique et financière relativement saine. Néanmoins, la dette publique a augmenté pour atteindre environ 81,2 % du PIB en 2020, contre 60,5 % en 2019 dans un contexte de dépenses sociales et de santé plus élevées, puis 68,2 % du PIB en 2021. La dette publique devrait diminuer à 61,7 % en 2022 et 58,4 % en 2023. La baisse des prix mondiaux du pétrole, associée à des recettes budgétaires plus faibles, a ramené le déficit du compte courant à 13,7 % du PIB en 2020, mais les autorités omanaises avaient pour objectif de réduire de moitié le déficit en 2021 grâce à des mesures d'assainissement budgétaire : il est revenu à 5,8 % en 2021. La taxe sur la valeur ajoutée devrait être introduite en avril 2021, parallèlement à un élargissement de l'assiette des droits d'accise. L'inflation, qui était de 3 % en 2021 et devrait atteindre 2,7 % en 2022 et 2,6 % en 2023. Les indicateurs de solidité financière d'Oman étaient sains, selon les estimations du FMI, le ratio de couverture des liquidités des banques se situant autour de 200 % fin 2021 , considérablement plus élevé que les niveaux légalement mandatés. Dans le but d'améliorer la gestion des revenus pétroliers et gaziers, le gouvernement a créé une nouvelle société holding appelée Energy Development of Oman (EDO). Parallèlement, afin de diminuer sa dépendance aux matières premières, Oman a mis en place des réformes pour libéraliser et diversifier son économie dans le cadre de son « Plan Vision 2040 » (suite du Plan Vision 2020), qui vise à accroître les investissements dans le secteurs du tourisme, des services financiers et de l'activité portuaire. Ces réformes portent lentement leurs fruits, comme le confirme le fait que l'économie non pétrolière et gazière représente désormais plus des deux tiers du PIB.

Selon la Banque mondiale, le taux de chômage a atteint 3,2 % en 2021, l'un des plus élevés depuis près de 30 ans. Dans le même temps, environ la moitié des jeunes d'Oman sont au chômage. Par ailleurs, près de deux millions d'emplois sont occupés par des travailleurs migrants (Centre national des statistiques). Le gouvernement a lancé des initiatives pour lutter contre la forte proportion de travailleurs expatriés, y compris l'interdiction des visas de travailleurs étrangers, afin de promouvoir l'emploi des citoyens omanais. La volatilité des prix du pétrole et un ajustement budgétaire insuffisant pourraient aggraver les déficits jumeaux et augmenter les besoins bruts de financement. L'assainissement budgétaire pourrait également engendrer des tensions sociales, sapant ainsi la dynamique de réforme. À la hausse, une nouvelle hausse des prix du pétrole accompagnée d'une mise en œuvre réussie des réformes améliorerait les perspectives (Banque mondiale, 2022).

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

 
 
Risque pays
Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
Les principaux journaux on-line
Journaux d'Oman
Les ressources utiles
Ministère du Pétrole et du Gaz
Banque Centrale d'Oman

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022