Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Ouganda.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Ouganda flag Ouganda :

Le marché ougandais : E-commerce

E-commerce

Accès à Internet
Selon un rapport publié par la Commission des Communications de l’Ouganda, au second semestre de 2017, le taux de pénétration d’internet en Ouganda a bondi à 45,4% (alors qu’il était de 43,8%), pour atteindre environ 17,1 millions d’abonnés. Le rapport montre également qu’à la même période les abonnements à l’internet sur mobile affichaient une croissance de 14,5%, avec 1,6 million de nouveaux abonnés, alors que les abonnements à l’internet fixe ont cru de 3,2% (+ 4 850 abonnements). Pour l’année 2018, le magazine Forbes a classé l’Ouganda au septième rang des pays avec le plus haut taux de pénétration d’internet en Afrique.
Cependant, la qualité d’internet est plus faible dans les zones rurales que dans les zones urbaines (et il faut prendre en compte que, selon le Uganda Bureau of Statistics (UBOS) 2017 Statistical Abstract, plus de 75% de la population ougandaise vit en zone rurale).
Les moteurs de recherche les plus populaires en Ouganda sont Google (95,3%), Bing et Yahoo (2,5% et 1,6% respectivement).
Le marché du e-commerce
Le e-commerce a rapidement cru en Ouganda, et devrait devenir le second marché en ligne le plus important de la région d’Afrique de l’Est sous peu, après le Kenya. Ceci est principalement dû à la croissance rapide des utilisateurs des télécommunications et à la généralisation des paiements par mobile : en fait, les banques commerciales d’Ouganda ont mis en place le service Mobile Money, qui permet aux utilisateurs de téléphone mobile de faire des virements électroniques à des vendeurs ou des particuliers. De plus, beaucoup de banque proposent désormais les cartes de débit VISA qui permettent de payer en ligne, et certaines proposent même des cartes de crédit.

Le marché du e-commerce en Ouganda propose un large choix de produits et services, notamment avec la possibilité de payer des impôts en ligne. Cependant, en l’absence de régulation spécifique sur le e-commerce, les transactions informelles et illicites continuent de se développer en ligne. Les principales plateformes de e-commerce du pays sont Jumia, Dondolo, GoodsExpress, Intraline, Paple Rayn, OLX et Eye Trade.

Selon un rapport de Contador Harrison, les Ougandais de 30 à 40 ans sont ceux qui dépensent le plus en ligne. La majeure partie du secteur du e-commerce B2C national en Ouganda est générée par les appareils mobiles et les plateformes de médias sociaux, incluant Facebook, WhatsApp, Snapchat et WeChat. En mai 2018, le parlement ougandais a adopté une loi qui impose une taxe de 200 shillings par jour (environ 5 cents USD) pour les utilisateurs des plateformes de média sociaux tels que Facebook, WhatsApp et Skype. Bien qu’officiellement la loi vise à augmenter les recettes publiques, elle a été critiquée comme un moyen de limiter la liberté d’expression.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022