Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Ouganda.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Ouganda flag Ouganda :

Risque pays de l'Ouganda : Commerce international

L'Ouganda est ouvert au commerce extérieur, qui représente 34,8% de son PIB (Banque mondiale). Le pays est membre de nombreuses organisations internationales, telles que l'OMC, le COMESA, l'EAC (Communauté de l'Afrique de l'Est), l'ESAAMLG (groupe de lutte contre le blanchiment d'argent en Afrique orientale et australe) et l'IGAD (Autorité intergouvernementale pour le développement de la Corne de l'Afrique). États d'Afrique). Le pays exporte principalement de l'or (43,8%), du café (12,4%), des fèves de cacao (2,4%), du thé (1,9%) et des huiles de pétrole (1,9%). Ses principales importations sont l'or (22,3%), les huiles de pétrole (11,3¨%), les médicaments (3,6%), l'huile de palme (3,3%) et les automobiles (2,2%).

Les principaux partenaires commerciaux de l'Ouganda sont les Émirats arabes unis, le Kenya, la Chine, l'Inde, la Tanzanie, le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo et l'Italie. La politique commerciale du pays vise à encourager la coopération et l'intégration en Afrique de l'Est afin de stimuler la production et d'augmenter les recettes d'exportation. Les tarifs ne sont pas très élevés et le pays a peu de barrières non tarifaires au commerce. Cependant, la corruption et le sous-développement des infrastructures restent des obstacles majeurs au commerce. La situation politique au Soudan du Sud, l'un des principaux partenaires commerciaux du pays avec le Kenya, continue d'affecter les flux commerciaux. Par ailleurs, la faiblesse de la croissance mondiale, affectée par les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine et la stagnation de la croissance en Europe, pourrait avoir un impact négatif sur les exportations ougandaises. La richesse des ressources naturelles, l'amélioration de la sécurité nationale et le retour des entrepreneurs indo-ougandais en exil sont des facteurs favorisant le commerce extérieur.

La balance commerciale de l'Ouganda est structurellement déficitaire. En 2020, les exportations de biens se sont élevées à 4,14 milliards USD, tandis que les importations ont atteint 2,25 milliards USD, entraînant une balance commerciale négative de 4,1 milliards USD. Quant aux services, les exportations ont atteint 882 millions USD, tandis que les importations se sont élevées à 3 milliards USD. Les importations de biens et services devraient rester élevées dans les années à venir en raison des investissements dans les grands projets d'infrastructures, des besoins alimentaires et de la croissance économique, qui ont stimulé la demande de biens de consommation.

 
La coopération économique internationale
Membre du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA)

Membre de La Communauté de l'Afrique Orientale (CAO)

L'évaluation de la politique commerciale
Politique commerciale de l'Ouganda, vue par l'OMC
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)

L'Ouganda a adopté une structure de droits à trois bandes pour les importations provenant de pays n'appartenant pas à l'Union douanière d'Afrique de l'Est (UDAE).
Les trois bandes de taux sont les suivantes:

  •    les produits finis sont soumis à un droit de 25%,
  •    les produits intermédiaires sont soumis à une taxe de 10%,
  •    les matières premières (à l'exclusion des denrées alimentaires) et les biens d'équipement sont à 0 % (hors taxe)
Les ressources utiles
Autorité d'investissement en Ouganda
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
Vous pouvez contacter le Bureau des services d'enregistrement de l'Ouganda par Email.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022