Palestine flag Palestine :

Risque pays de la Palestine : Investissement

En raison de la situation politique et sécuritaire tendue du territoire, la Palestine attire de rares IDE au-delà de l'aide de l'UE, des États-Unis et des pays arabes. Cependant, la Palestine a une économie de marché dans laquelle le secteur privé joue un rôle important. Son emplacement stratégique et la nécessité de développer des infrastructures à grande échelle font de la Palestine un marché largement inexploité avec un bon potentiel d'investissement. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les flux d'IDE vers la Palestine représentaient 52 millions de USD en 2020, en forte baisse par rapport aux 132 millions d'USD de 2019, en raison de la crise économique et sanitaire déclenchée par la pandémie de Covid-19. Le stock d'investissements directs étrangers a été estimé à 2,7 milliards de USD en 2020. Les investissements étrangers entrants en Palestine se concentrent sur les télécommunications, l'immobilier et les services financiers. Historiquement, le Qatar a été le principal investisseur dans la région, suivi par la Jordanie.

Afin d'attirer les investissements étrangers, le gouvernement a mis en place un cadre réglementaire favorable aux investisseurs. Conformément au principe de non-discrimination, tous les avantages garantis par la loi sont offerts aux investisseurs locaux et étrangers, y compris la protection contre l'expropriation, les garanties de rapatriement, les incitations et exemptions fiscales, etc. Plus d'informations peuvent être trouvées dans le guide Doing Business in Palestine publié par le Palestine Trade Center. Dans le même temps, cependant, la Palestine n'a pas de politique monétaire puisqu'elle n'a pas de monnaie propre, les recettes budgétaires dépendent de l'aide internationale et des relations avec Israël, et le processus de paix avec Israël est au point mort; autant de facteurs défavorables aux investissements internationaux. La Cisjordanie et Gaza se classent au 117e rang sur 190 pays dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, en baisse d'une place par rapport à l'année précédente. En avril 2021, l'administration Biden a annoncé la reprise de plusieurs formes d'aide aux Palestiniens qui s'étaient arrêtées sous l'administration Trump, notamment l'attribution de 75 millions de USD d'aide bilatérale du Fonds de soutien économique à partir de l'exercice 2020 pour la Cisjordanie et Gaza. En outre, l'administration Biden a alloué 15 millions de USD au titre de l'aide internationale en cas de catastrophe pour la lutte contre le coronavirus 2019 (COVID-19) pour les besoins d'intervention et l'aide alimentaire d'urgence en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Enfin, la Palestine recherchait également des financements internationaux pour le développement de son champ de gaz marin, qui reste inexploité à ce jour. Son coût a été estimé pour la dernière fois à 1,2 milliard de USD par la Banque mondiale, mais ce chiffre pourrait être inférieur si Israël accepte de laisser la Palestine utiliser son infrastructure gazière.

 

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres en Palestine
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Les ressources utiles
Agence palestinienne de promotion des investissements (APPI)
Portail commercial de la Palestine
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Palestine Middle East & North Africa
Procédures (nombre) 10,00 6,28
Temps (jours) 43,50 19,51

Source : Doing Business.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

> Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022