Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Panama.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Panama flag Panama :

Risque pays du Panama : Commerce international

Le Panama est principalement orienté vers l'exportation et fortement dépendant du commerce extérieur, qui représente 83,2% du PIB. Le pays possède également la plus grande flotte commerciale au monde, 16 % de la capacité de transport de la flotte mondiale étant enregistrée au Panama. La zone franche de Colón est la deuxième plus grande zone franche au monde après Hong Kong, démontrant l'ouverture du pays au commerce extérieur. Le Panama exporte principalement des médicaments (14,6 %), des composés aminés à fonction oxygénée (5,6 %), des sulfamides (4,5 %), des appareils électriques pour la téléphonie par fil (4,3 %) et des parfums (3,5 %), tandis que ses principales importations comprennent les huiles de pétrole. (8,6 %), les médicaments (6,7 %), les véhicules à moteur (3,9 %), les composés aminés à fonction oxygénée (3,4 %) et les appareils électriques pour la téléphonie par fil (2,7 %). Selon les prévisions du commerce extérieur du FMI, le volume des exportations de biens et services a diminué de 14,7 % en 2020 et devrait augmenter de 17,1 % en 2021, tandis que le volume des importations de biens et services a diminué de 17,4 % en 2020 et devrait augmenter de 17,6 % en 2021.

Les partenaires du pays sont les États-Unis, la Chine, la Colombie, Singapour, le Costa Rica, la République dominicaine, le Venezuela, le Mexique et la Corée du Sud. L'agrandissement du canal a plus que doublé sa capacité, lui permettant d'accueillir des navires initialement trop larges, les États-Unis et la Chine étant les premiers utilisateurs de ce type de navire. Le pays a des accords commerciaux avec les États-Unis, le Mexique, le Pérou, le Canada, le Chili, Singapour, Taïwan et Israël. Le Panama est également membre du "Système d'intégration centraméricain" (ou SICA), une institution régionale dont l'objectif principal est de promouvoir l'intégration entre les pays d'Amérique centrale, en favorisant la sécurité, la liberté, la démocratie et le développement social dans la région. De plus, le Panama est également l'un des pays de l'accord entre l'Amérique centrale et l'AELE, ainsi que de l'accord entre l'Amérique centrale et l'UE.

Selon les dernières données disponibles de l'OMC, le Panama a importé pour 14,7 millions de dollars de biens et pour 3 millions de dollars de services en 2020. Sur la même période, le pays a exporté pour 9,4 millions de dollars de biens et 8,5 millions de dollars de services. En conséquence, si l'on ne comptabilise que les marchandises, le Panama a enregistré un déficit commercial de 2,7 millions de USD. Cependant, le pays a enregistré une balance commerciale globale (en comptant les services) de 2,7 millions de USD en 2020.

 
La coopération économique internationale
Le Panama a accédé à l'OMC en 1997. Il a conclu des accord de libre-échange avec Taïwan (2004), le Salvador (2003) et le Canada (2009) portant sur l'élimination des droits de douane dans les secteurs de l'industrie, de l'agriculture, de la foresterie et de la pêche. Le pays est actuellement en négociation avec les Etats - Unis. Le Panama s'est également montré intéressé à négocier avec le MERCOSUR et a été invité à joindre le G-3 (qui réunit le Venezuela, la Colombie et le Mexique). Enfin, le Panama a signé un accord de libre échange avec le Canada.
L'évaluation de la politique commerciale
La politique commerciale du Panama, vue par l'OMC
Barrières aux échanges, inventoriées par les Etats-Unis
Barrières aux échanges, inventoriées par l'UE (en anglais)
Barrières sanitaires et phytosanitaires, inventoriées par l'UE
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
Droits calculés " ad valorem " selon la valeur CIF (Coût, Assurance et Fret), entre 3% et 40%.
Les ressources utiles
Direction générale des Douanes de Panama
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
La Direction générale de l'enregistrement de la propriété industrielle. Le Panama a signé la Convention Générale Interaméricaine pour les Marques de Fabrication et de Protection Commerciale de 1929.
La nouvelle Loi de la Propriété Industrielle, approuvée en avril 1996, répond aux exigences de l'OMC. La loi sanctionne sévèrement le piratage de marques et de brevets d'invention et prévoit des poursuites judiciaires rapides en cas de conflit.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022