Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Portugal.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Portugal flag Portugal :

Risque pays du Portugal : Economie

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Après avoir réalisé plusieurs années de croissance soutenue, la production économique au Portugal a fortement chuté à la suite du déclenchement de la pandémie de COVID-19. Néanmoins, l'économie du pays a rebondi d'environ 4,4 % en 2021, l'assouplissement progressif des restrictions liées à la pandémie ayant fait grimper la demande des consommateurs et l'emploi. Alors que le tourisme (représentant environ 15 % du PIB) est resté nettement inférieur aux niveaux d'avant la pandémie en ce qui concerne les arrivées internationales, le tourisme intérieur s'est particulièrement bien porté, atteignant des sommets historiques en été. La mise en œuvre du plan européen pour la relance et la résilience devrait soutenir l'économie sur l'horizon de prévision, le FMI prévoyant une croissance de 5,1 % du PIB cette année, suivie de 2,5 % en 2023. La croissance sera également soutenue par une amélioration de la la balance courante, bien que des risques liés à l'évolution de la pandémie et aux contraintes d'approvisionnement mondiales demeurent et pourraient entraver l'activité industrielle.

Le gouvernement portugais avait réussi à réduire progressivement son déficit budgétaire ces dernières années, atteignant un territoire positif. Cette tendance a été inversée par l'impact du COVID-19, le déficit budgétaire s'élevant à 1,6 % du PIB en 2021, alors que la croissance continue des dépenses publiques en réponse à la crise, la hausse des dépenses en subventions et prestations sociales et l'expansion de la masse salariale publique n'ont été que partiellement compensées par une augmentation des recettes publiques et l'apport de fonds de l'UE. Soutenu par la reprise économique, le déficit devrait osciller autour de 1,3 % du PIB sur l'horizon de prévision. Après avoir culminé à 135,2 % en 2020, le ratio dette publique/PIB a entamé une trajectoire descendante en 2021 (130,8 %), tiré par un différentiel de taux d'intérêt de croissance favorable et un rebond du PIB. Elle devrait encore se modérer à 125,7 % en 2022 et à 122,8 % en 2023. Après avoir stagné pendant plusieurs années, l'inflation a augmenté à 1,2 % en 2021 dans un contexte de hausse des prix mondiaux de l'énergie. Le FMI s'attend à ce que le taux s'accélère encore à 1,3 % cette année et à 1,4 % en 2023.

L'impact de la crise sanitaire sur le chômage a été en partie compensé par des aides temporaires accordées par le gouvernement, qui ont bénéficié à environ 750 000 salariés soit près de 15 % de la population active. Par conséquent, le taux de chômage n'a augmenté que modérément, atteignant environ 6,9 % en 2021 par rapport à un niveau pré-pandémique de 6,6 %. Le taux ne devrait baisser que légèrement en raison de taux d'activité plus élevés et d'une reprise progressive de la productivité du travail, à 6,7 % en 2022 et 6,3 % l'année suivante (FMI). Globalement, le PIB portugais par habitant (PPA) est estimé à 36 079 USD en 2021 (FMI), toujours 23 % en dessous de la moyenne de l'UE.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
6.72/10
Rang mondial :
35/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2020-2024

 
Risque pays
Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
Les principaux journaux on-line
The Portugal News
Jornal de Negócios
Vida Económica
Diario de Noticias
Público
Les ressources utiles
Premier Ministre
Ministère de l'Agriculture (MADRP)
Ministère de l'Economie (ME)
Ministère des Affaires étrangères (MNE)
Agence pour l'investissement et le commerce extérieur (AICEP)
Direction des Impôts
Banque Centrale Européenne
Banque du Portugal

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022