République centrafricaine flag République centrafricaine :

Risque pays de la République centrafricaine : Commerce international

Traditionnellement, la République centrafricaine (RCA) est très favorable au commerce international. Le commerce international représentait 52 % du PIB du pays en 2020 (Banque mondiale). Cependant, les politiques protectionnistes du pays ont limité son ouverture et les droits de douane sont relativement élevés. De plus, certains produits agricoles bénéficient de protections tarifaires plus élevées. Malgré un accès facile à son marché intérieur, la RCA n'accorde pas de tarifs préférentiels aux autres pays. La RCA est membre de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Le pays exporte principalement de l'or (25,19 % des exportations totales), des véhicules (24,81 %), du bois (18,23 %), des diamants (16,43 %) et des machines (9,29 %). Les principales importations de la RCA comprennent les véhicules (18,22 % des importations totales), les combustibles minéraux (12,97 %), les équipements électriques (10,04 %), les médicaments (9,66 %) et les machines (6,87 %) (Centre du commerce international, 2020)

Les principaux clients de la RCA sont les Emirats Arabes Unis (24,3 % des importations totales), la Suède (15,2 %), la France (10,2 %), la Suisse (8 %), l'Ouganda (7 %) et la Chine (6,9 %). Ses principaux fournisseurs sont le Cameroun (26,2 % des importations totales), la Chine (17,1 %), la France (14 %), la Belgique (7,1 %), l'Italie (5,1 %) et les États-Unis (3,6 %) (Centre du commerce international, 2020). Les problèmes de sécurité ont un impact majeur sur le commerce, comme l'illustre la fermeture de trois mois du corridor Bangui-Douala début 2021.

La balance commerciale de la RCA est structurellement déficitaire, une tendance qui devrait se poursuivre dans les années à venir. En 2020, la RCA a exporté 125 millions de USD de marchandises et importé 602 millions de USD. En 2018, les exportations de services ont atteint 52 millions de USD, tandis que les importations se sont élevées à 394 millions de USD (OMC). En 2019, les importations de biens et services ont augmenté de 8 % par rapport à 2018, tandis que les exportations ont diminué de 2 % (Banque mondiale). En 2020, en raison de la crise du COVID-19, les volumes du commerce mondial ont fortement diminué. La demande de diamants centrafricains a chuté tandis que les exportations de bois ont été affectées par des perturbations de la chaîne d'approvisionnement. Les importations ont également diminué en raison de la baisse des prix du pétrole et de la baisse de la demande des ménages. En 2022, les exportations devraient être stimulées par la flambée des prix et l'augmentation de la demande de bois ; tandis que les importations seront portées par la hausse des prix du pétrole (Coface).

 
La coopération économique internationale
Membre de l'Union africaine (UA)

Membre de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD)

Membre de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC)

L'évaluation de la politique commerciale
Barrières sanitaires et phytosanitaires, recensées par l'UE
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
18,13%
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
Rendez-vous sur cette page pour accéder au contact du Service national de la propriété industrielle en Centrafrique.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022