Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Russie.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Russie flag Russie :

Risque pays de la Russie : Commerce international

Le pays est assez ouvert au commerce extérieur, qui représente 46 % du PIB (Banque mondiale, 2020), malgré des lois et des politiques strictes. La Russie est devenue membre de l'OMC en 2012, est membre de la Communauté des États indépendants, qui a établi une zone de libre-échange, et est membre de l'Union douanière eurasienne. La Russie et l'Ukraine ont aboli les préférences commerciales mutuelles. L'Union douanière eurasienne a signé un accord avec le Vietnam et négocie des accords de libre-échange avec, par exemple, l'Iran, l'Inde, l'Égypte, Singapour et la Serbie. La Russie est le 16e exportateur et le 21e importateur de marchandises au monde (OMC, 2020). Il exporte principalement des hydrocarbures (plus de 50% des exportations totales), des combustibles solides, du blé et du méteil, du fer et de l'acier, des métaux précieux, des pierres précieuses et du bois, et importe principalement des machines, des produits pharmaceutiques, des produits électroniques, des produits électriques, des véhicules et des plastiques. Après avoir fortement chuté en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, le volume des exportations et des importations de biens et services a rebondi en 2021. Les exportations ont augmenté de 3,2 % par rapport à 2020, tandis que les importations ont bondi de 17,3 % (FMI). Selon les prévisions du FMI, les exportations devraient augmenter plus rapidement en 2022 (5,6 %) avant de ralentir en 2023 (2,7 %). Les importations devraient ralentir en 2022 (6,8 %) et encore plus en 2023 (1,6 %).
 
Les principaux clients de la Russie sont la Chine (14,6 % des exportations), les Pays-Bas (7,4 %), le Royaume-Uni (6,9 %), l'Allemagne (5,5 %), la Biélorussie (4,7 %) et la Turquie (4,7 %). Ses principaux fournisseurs sont la Chine (23,7 % des importations), l'Allemagne (10,1 %), les États-Unis (5,7 %), la Biélorussie (5,4 %) et l'Italie (4,4 %). Depuis le conflit en Ukraine et les sanctions économiques imposées par les pays occidentaux, le Kremlin a imposé un embargo sur les produits agricoles européens et américains et a reconfiguré ses relations commerciales.
 
Le pays enregistre des excédents commerciaux importants et réguliers depuis 1998, principalement dus à la richesse de ses ressources naturelles, notamment en hydrocarbures (pétrole brut et gaz naturel notamment). L'excédent commercial compense facilement le déficit des services et des revenus. Cependant, en raison de la pandémie de COVID-19 et de la chute des prix du pétrole, l'excédent a diminué en 2020. Selon les dernières données de l'OMC, la Russie a exporté pour 332,2 milliards de USD de marchandises en 2020 et importé pour 240,4 milliards de USD, affichant un excédent de 91,8 milliards de USD (contre 165,3 milliards de USD en 2019). Le pays a exporté pour 46,7 milliards de USD de services et importé pour 63,4 milliards de USD. Selon les données préliminaires de la banque centrale russe, l'excédent commercial est passé à 162,8 milliards de dollars au cours de la période de janvier à novembre 2021 (contre 82,9 milliards de dollars au cours de la même période en 2020), grâce à la hausse des prix du pétrole. Malgré les efforts déployés depuis l'imposition des sanctions, la substitution des produits nationaux aux importations n'a guère réussi, sauf dans l'industrie alimentaire.

 
La coopération économique internationale
La Russie est membre des organisations économiques internationales suivantes : FMI, Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), OCDE (État adhérent), Zone de coopération économique de la mer Noire (BSEC), CCI, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) (partenaire de dialogue), G-8, G-20, OMC, Organisation de coopération de Shanghai (OCS), entre autres.
L'évaluation de la politique commerciale
La politique commerciale de la Russie, vue par l'OMC.
Barrières aux échanges, inventoriées par les Etats-Unis
Barrières aux échanges, inventoriées par l'UE (en anglais)
Barrières sanitaires et phytosanitaires, inventoriées par l'UE
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
Depuis son entrée officielle à l’OMC le 22 août 2012, la Russie s’est engagée à appliquer toutes les dispositions de l’OMC, notamment un droit de douane moyen de 6,1% pour les marchandises. Pour plus d'informations, voir le profil tarifaire OMC de la Russie.
Les ressources utiles
Le Portail des douanes
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
L'organe fédéral russe de protection de la propriété intellectuelle est le Russian Patent &Trademark Office.
Étant donné les risques de piratage en Russie, il est impératif de s'inscrire sur le registre des marques pour assurer sa protection (attention : les procédures judiciaires dans le pays sont très lentes).

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Juin 2022