Le Salvador flag Le Salvador :

Risque pays du Salvador : Investissement

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les flux d'IDE vers le Salvador ont représenté 200 millions de USD en 2020, contre 636 millions de USD en 2019, en raison de la crise économique et sanitaire mondiale déclenchée par la pandémie de COVID-19. Le stock d'IDE dans le pays a été estimé à 10,1 milliards de USD en 2020. Toutefois, des investissements importants ont été réalisés dans le pays ces dernières années. En décembre 2019, la Chine a annoncé qu’elle aiderait à construire plusieurs grands projets d'infrastructure au Salvador dans les années suivantes, notamment un grand stade sportif, une bibliothèque de plusieurs étages et une usine de traitement des eaux. Bien qu'il n'ait pas divulgué le montant investi dans le pays, le gouvernement chinois a qualifié cet investissement de "gigantesque". D'autre part, la société mexicaine América Móvil négociait l'acquisition de Telefonica Móviles au Salvador tout au long de l'année 2020, mais l'opération a été annulée en raison des conditions imposées pour obtenir l'autorisation réglementaire requise dans le pays, qui est délivrée par la surintendance de la concurrence du Salvador. Globalement, les principaux pays investisseurs sont les États-Unis (un tiers du volume total des IDE), le Mexique et le Guatemala. Le secteur textile reçoit le plus grand nombre d'IDE dans le pays. Les autres secteurs clés sont la production d'électricité, le tourisme et les télécommunications. Le pays compte neuf zones de libre-échange et cherche à attirer les entreprises textiles (FDI Intelligence). Le Salvador utilise également des zones de traitement des exportations (EPZ) pour bénéficier d'un accès préférentiel au marché américain (CNUCED).

Selon le dernier rapport Doing Business, publié par la Banque mondiale en 2020, le Salvador s'est classé 91e sur 190 pays, soit une baisse de six places par rapport à l'année précédente. Ces dernières années, le Salvador a amélioré l’accès à l'électricité en acceptant des plans électriques et des demandes de raccordement. Toutefois, le faible pouvoir d'achat des ménages, la rareté des ressources naturelles, la taille limitée du marché intérieur, l'insuffisance des infrastructures, la vulnérabilité des institutions et, surtout, le niveau élevé de criminalité constituent de véritables obstacles pour les investisseurs. Pourtant, le Salvador offre une fiscalité favorable aux entreprises, une main-d'œuvre jeune et qualifiée et une position géographique stratégique. Le gouvernement a pour objectif de promouvoir l'IDE et a mis en place une série d'incitations à cet effet. Il s'agit notamment de la loi sur les investissements (qui accorde un traitement égal aux investisseurs étrangers et nationaux), de la loi sur les zones franches et de la loi sur les services internationaux. L'adhésion du pays au DR-CAFTA (Accord de libre-échange République dominicaine-Amérique centrale) et son intégration renforcée dans les pays du C4 (Accord de contrôle frontalier Amérique centrale-4 entre le Salvador, le Guatemala, le Nicaragua et le Honduras) favorisent les IDE.

 

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Banque Inter-américaine de développement, Appels d'offres en Amérique Latine
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
Créer une entreprise
Consultez le site Doing Business, pour connaître les procédures de création d'une entreprise au Salvador.
Les ressources utiles
La promotion des investissements au Salvador (PROISA) (en espagnol)
 

Les procédures de création d'entreprise

Créer une entreprise Le Salvador Latin America & Caribbean
Procédures (nombre) 9,00 8,00
Temps (jours) 16,50 25,22

Source : Doing Business.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

> Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022