Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Sénégal.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Sénégal flag Sénégal :

Le marché sénégalais : E-commerce

E-commerce

Accès à Internet
En décembre 2017, le Sénégal comptait 16,29 millions d'habitants, dont 9,75 millions d'internautes, soit un taux de pénétration de 59,8% (Internet Live Stats). Le pays comptait 16,18 millions d'abonnés à la téléphonie mobile en 2017. Les smartphones sont le périphérique le plus utilisé pour accéder à Internet, 88,6% des internautes sénégalais naviguant sur le Web utilisent leur smartphone (APA News). Le Sénégal a enregistré une pénétration de 15% des smartphones en 2017, les appareils téléphoniques Samsung représentant 7 des 10 smartphones les plus populaires du pays (Tech Weez). Le marché de la téléphonie mobile a prospéré en partie à cause de la médiocrité des infrastructures de téléphonie fixe dans certaines zones rurales. Cependant, même s'il reste des problèmes d'infrastructure dans le pays, le gouvernement investit dans l'amélioration technologique. En 2017, le premier point d'échange Internet du pays, SENIX, a été lancé à Dakar. L’infrastructure a permis un échange direct de trafic Internet entre fournisseurs et a également réduit le coût d’accès pour les consommateurs. Il est rapidement devenu un symbole de l’indépendance numérique et du développement économique du Sénégal. Selon Lonely Planet, le wi-fi gratuit est généralement disponible dans toutes les zones urbaines du pays. En juillet 2018, les navigateurs les plus populaires du pays en termes de part de marché étaient Chrome (71,16%), suivis de Safari (7,58%), Firefox (6,52%), Samsung Internet (3,61%), Android (3,39%) et Opera (2,77%). En ce qui concerne les moteurs de recherche, Google a dominé le marché (91,33%), suivi par Bing (5,01%), Yahoo (2,49%) et MSN (0,62%).
Le marché du e-commerce
Il n'y a pas de données officielles sur la valeur et les revenus du commerce électronique au Sénégal. Cependant, on sait que le secteur des TIC contribue à 2% du PIB sénégalais (APA News). Selon un rapport de la CNUCED, le Sénégal faisait partie des 10 premières économies du commerce électronique grand public en Afrique en 2016. Il existe environ 60 sites Web de commerce électronique axés sur les méthodes de paiement électroniques, la logistique et les services de livraison (ICTSD). Dans le cadre du plan gouvernemental Digital Sénégal 2016-2025, le commerce électronique est renforcé par la mise à jour de son cadre juridique, la mise en place de conditions pour les opérations mutuelles des services financiers électroniques, le soutien à la création de sites Web de commerce électronique pour les produits locaux et la possibilité de paiement électronique. Le plan vise également à promouvoir l'autonomisation économique et sociale des femmes par le biais du commerce électronique, avec un taux d'utilisation prévu de 33% de la population féminine rurale d'ici 2025. Le Sénégal bénéficiant d'une stabilité politique et d'institutions efficaces, il attire davantage d'investissements étrangers que ses voisins. Cependant, la croissance du commerce électronique est loin d’atteindre le plein potentiel de ce secteur. Les obstacles actuels incluent des lois douanières sévères, peu d'options internationales de paiement électronique et un manque de confiance particulier entre les consommateurs et les vendeurs. Certains des principaux sites de commerce électronique du pays sont les sites étrangers vendant des produits importés, tels que Jumia.sn, CDiscount et Kaymu.sn.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022