Sierra Leone flag Sierra Leone :

Risque pays de la Sierra Leone : Commerce international

La Sierra Leone a une économie ouverte dans laquelle le commerce représente environ 57% du PIB du pays (Banque mondiale, 2019). La politique commerciale du pays s'inscrit dans le cadre de la stratégie globale de réduction de la pauvreté et est conforme à son engagement envers la CEDEAO (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest). Les droits de douane sont relativement élevés en Sierra Leone. Malgré peu de barrières commerciales, le pays a très peu d'accords bilatéraux d'investissement. Un régime commercial plus restrictif a été mis en place en 2017 avec des tarifs sélectifs sur les importations et le lancement de l'initiative «Made in Sierra Leone» (BAD). Les facteurs favorisant le commerce extérieur sont l'expansion rapide du secteur des télécommunications, la conversion ou le transfert sans restriction de fonds d'investissement étrangers et l'absence de restrictions légales à l'obtention de devises. La Sierra Leone exporte principalement des minéraux, du cacao, du café, des véhicules, du bois pour les machines, des produits alimentaires, ainsi que des minéraux et des pierres précieuses (or, diamants, minerai de fer). Les céréales et autres produits alimentaires, machines et véhicules représentent l'essentiel des importations du pays (ITC).

Les trois principales destinations des exportations de biens étaient la Côte d'Ivoire, la Belgique et les États-Unis, représentant respectivement 39,5%, 22,4% et 22,1% des exportations totales. Les principaux partenaires pour les importations de biens étaient la Chine (13,3%), le Sénégal (12,3%) et les Émirats arabes unis (9,1%) (UN Comtrade, 2019). La Sierra Leone poursuite sa reprise après l'épidémie d'Ebola, qui a entraîné une baisse de 297% des exportations d'or et de 24% des exportations de diamants en 2015 et une baisse des prix du minerai de fer, ainsi que la fermeture de la plus grande mine de fer du pays, l'installation de Tonkolili. En septembre 2016, le ministère du Commerce a lancé un projet visant à améliorer les exportations du pays, appelé Sierra Leone Export Competitiveness. En plus de l'épidémie d'Ebola, la pandémie de Covid-19 a encore creusé le déficit commercial à 14,5% du PIB en 2020. Il devrait se réduire en 2021, accompagné d'une reprise de la production de minerai de fer et de diamants et des exportations de bauxite et de rutile.

La balance commerciale de la Sierra Leone est structurellement déficitaire et cette tendance devrait se poursuivre compte tenu du faible développement de l’industrie et du manque de productivité agricole. En 2019, la Sierra Leone a exporté 661 millions de USD de marchandises et importé 1,5 milliard de USD. En 2018, les exportations de services sont tombées à 104 millions de USD, tandis que les importations ont atteint 390 millions de USD (OMC, dernières données disponibles). Le déficit commercial a atteint 571 millions de USD en 2018, soit une légère augmentation par rapport à 2017 (551 millions de USD) (Banque mondiale, dernières données disponibles). Le déficit devrait augmenter en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19; mais il restera substantiel en raison de la dépendance vis-à-vis des importations d'énergie, de biens d'équipement et de denrées alimentaires.

 
La coopération économique internationale
Membre de Le Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO)
L'évaluation de la politique commerciale
La politique commerciale de la Sierra Leone, vue par l'OMC
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
14,9%
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
Vous pouvez contacter le Département de l'administrateur et directeur général de l'enregistrement par Email.

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Février 2022