Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Singapour.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Singapour flag Singapour :

Risque pays de Singapour : Economie

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'économie de Singapour se caractérise par d'excellentes finances et un haut degré d'ouverture, le pays étant fortement dépendant du commerce international. Cependant, le PIB n'a augmenté que de 1,3 % en 2019, le pire ralentissement en 10 ans à l'époque, principalement en raison de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et d'un ralentissement cyclique mondial dans le secteur électronique. En raison de la pandémie de COVID-19, le pays a enregistré une croissance négative du PIB de -5,4% en 2020 avant un fort rebond à +6% en 2021. Les dernières prévisions du FMI tablent sur un taux de 3,2% en 2022 et de 2,7% en 2023, sous réserve de la reprise économique mondiale post-pandémique. Les facteurs de croissance comprennent le système de réglementation favorable aux entreprises de Singapour, 176,2% du PIB dans les exportations et la demande intérieure.

Le solde public du pays était positif à 1,8 % du PIB en 2019, mais il a plongé à -9,6 % en raison de l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les dépenses publiques avant de revenir à -2,4 % en 2021. Il devrait revenir à -0,3% puis -0,2% en 2022 et 2023 (FMI, octobre 2021). La dette brute de Singapour est restée élevée à 137,9 % du PIB en 2021 et devrait augmenter légèrement pour atteindre 139 % en 2022 et 140,2 % en 2023. Alors que la dette publique est élevée, les actifs financiers détenus par le pays la compensent largement. Comme pour l'année précédente, l'inflation est bien en deçà de l'objectif de 2% fixé par la banque centrale. Il est même devenu négatif en 2020 (-0,2 %) avant d'atteindre 1,6 % en 2021. Le FMI prévoit une inflation de 1,5 % pour 2022 et 2023. L'Autorité monétaire de Singapour devrait maintenir sa politique en 2022. Les défis économiques comprennent le ralentissement des exportations en raison du ralentissement économique chinois, la guerre commerciale américano-chinoise, la baisse de la demande mondiale d'électronique (19,7% des exportations), un secteur de la construction à la traîne et une politique monétaire restrictive, selon Coface.

En 2022, le défi le plus immédiat du pays reste lié aux impacts économiques, sociaux et de santé publique de la pandémie de COVID-19. Bien que la richesse par habitant à Singapour soit parmi les plus élevées de la région, le chômage est apparu en raison des changements économiques structurels (externalisation du travail peu qualifié) et de la crise du COVID-19. Le taux de chômage annuel moyen de Singapour a atteint 2,7 % en 2021 et devrait légèrement baisser à 2,5 % en 2022 et 2,4 % en 2023 malgré l'impact économique négatif de la COVID-19 (FMI, octobre 2021). Singapour a été classé meilleur pays au monde en matière de développement du capital humain en 2021 (Banque mondiale, 2022). Selon Labor Market Advance, Singapour a amélioré l'emploi total et l'emploi local vers la fin de 2020. Le marché du travail de Singapour atteindra son creux d'ici 2022, mais selon les analystes, la reprise sera inégale et pourrait creuser l'écart de revenu national. Les défis sociaux comprennent l'inégalité croissante des revenus et le mécontentement social causé par la surpopulation, la forte concurrence pour l'emploi et le logement, le manque de main-d'œuvre qualifiée, le vieillissement de la population et la méfiance envers l'immigration.

 

Indicateur de liberté économique

Définition :

L'indicateur de liberté économique mesure dix composantes de la liberté économique, regroupées en quatre grandes catégories : la règle de droit (droits de propriété, niveau de corruption) ; Le rôle de l'Etat (la liberté fiscale, les dépenses du gouvernement) ; L'efficacité des réglementations (la liberté d'entreprise, la liberté du travail, la liberté monétaire) ; L'ouverture des marchés (la liberté commerciale, la liberté d'investissement et la liberté financière). Chacune de ces 10 composantes est notée sur une échelle de 0 à 100. La note globale du pays est une moyenne des notes des 10 composantes.

 

Classement de l'environnement des affaires

Définition :

Le classement de l'environnement des affaires mesure la qualité ou l'attractivité de l'environnement des affaires dans les 82 pays couverts par les prévisions de The Economist. Cet indicateur est défini par l'analyse de 10 critères : l'environnement politique, l'environnement macro-économique, les opportunités d'affaires, les politiques à l'égard de la libre entreprise et de la concurrence, les politiques à l'égard de l'investissement étranger, le commerce extérieur et le contrôle des changes, les taux d'imposition, le financement des projets, le marché du travail et la qualité des infrastructures.

Note :
8.54/10
Rang mondial :
1/82

Source : The Economist Intelligence Unit - Business Environment Rankings 2021-2025

 
Risque pays
Consultez l'analyse risque pays proposée par Credimundi.
Les principaux journaux on-line
Liste des journaux en ligne de Singapour
Les ressources utiles
Ministère des Finances (MOF)
Ministère du Commerce et de l'Industrie (MTI)
Ministère du Développement national (MND)
Ministère de la Main-d'oeuvre (MOM)
Ministère des Affaires intérieures (MHA)
Conseil singapourien du Développement économique (EDB)
Autorité monétaire de Singapour (MAS)

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022