Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Slovaquie.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Slovaquie flag Slovaquie :

Risque pays de la Slovaquie : Société

Le développement humain

IDH* :
0.844/1
IDH (rang mondial) :
35/188

Note : (*) L'IDH, Indicateur de Développement Humain, est un indicateur qui synthétise diverses données telles que l'espérance de vie, le niveau d'éducation, les carrières professionnelles, l'accès à la culture, etc.

Taux de chômage
(% de la population active)
6,1 (Source : FMI - World Economic Outlook Database, 2022)
Le salaire moyen
En 2021, le salaire moyen mensuel brut est de 1 177 EUR selon l'Office national de statistiques de Slovaquie.
L'indépendance de la justice
La Slovaquie a un pouvoir judiciaire indépendant, bien qu'elle connaisse quelques problèmes de corruption et des délais très longs dans le traitement des dossiers.
Les sources de la loi et les similarités légales
La principale source de la loi est la Constitution de 1992 (amendée en 1998 et 2001). Le système de droit civil du pays est basé sur les codes austro-hongrois. Le code légal a été modifié pour se conformer avec les obligations de l'Organisation sur la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) et pour en expurger toutes les théories légales Marxistes-Léninistes. Elle accepte la juridiction obligatoire de la CIJ, mais avec des réserves. La Slovaquie étant membre de l'Union Européenne, son droit national se doit de se plier aux conditions de la législation communautaire.
 

La pression fiscale

La nature de la taxe Le taux standard
Impôt sur le revenu Taux variant de 19% à 25%
De 0 EUR à 37 981,94 EUR 19%
Supérieur à 37 981,94 EUR 25%
Indépendants et micro-contribuables (revenus jusqu'à 49 790 euros) 15% (si au-dessus du seuil, les taux standard s'appliquent)
Revenus du capital 19%
Dividendes perçu au titre de bénéfices antérieurs à 2004 ou postérieurs au 1er janvier 2017 7% (35% si les revenus proviennent de sociétés étrangères résidentes de pays n'ayant pas signé d'accord de coopération)
Les déductions et les crédits d'impôt
Aucune déduction n'est possible pour les revenus provenant d'un emploi, à l'exception des cotisations légales d'assurance maladie et d'assurance sociale. Les sommes perçues à titre de remboursement des frais engagés dans le cadre d'un emploi sont exonérées d'impôts, pour autant qu'elles ne dépassent pas les limites légales et ne soient pas destinées à un usage privé.
Une déduction annuelle pouvant aller jusqu'à 500 euros est disponible pour certains types de revenus du capital, y compris les plus-values sur la vente d'actions et les revenus locatifs provenant de biens immobiliers. Les personnes âgées de 18 à 35 ans dont le revenu mensuel moyen est inférieur ou égal à 1,3 fois le salaire mensuel moyen peuvent déduire 50% des intérêts payés sur l'hypothèque pendant cinq ans (plafonnés à 400 euros par mois et sur une base maximale de 50 000 euros par propriété).

L'allocation personnelle de 21 fois le minimum vital - annoncée chaque année le 1er janvier - est versée à toutes les personnes physiques dont la base imposable annuelle ne dépasse pas un certain plafond. Si la base imposable d'un contribuable dépasse une certaine limite, l'abattement personnel est réduit progressivement à zéro, selon une formule spécifique. Pour 2021, l'allocation personnelle est fixée à 4.511,43 euros si le revenu annuel net actif total est jusqu'à 19.936,22 euros.
Les résidents fiscaux slovaques ayant leur résidence permanente en Slovaquie peuvent également prétendre à une allocation pour conjoint à charge d'un montant maximum de 4 124,74 euros, à condition que le revenu actif net cumulé de ce contribuable ne dépasse pas une certaine limite.

Des bonus fiscaux sont disponibles pour les enfants à charge, comme suit:

- du 1er janvier 2021 au 30 juin 2021: 46,44 EUR par enfant de moins de 6 ans; EUR 23,22 par enfant de plus de 6 ans

- du 1er juillet 2021 au 31 décembre 2021: 46,44 EUR par enfant de moins de 6 ans; 39,47 EUR par enfant de 6 ans à 15 ans ; EUR 23,22 par enfant de plus de 15 ans.


Les entrepreneurs privés peuvent déduire les dépenses ordinaires qu'ils engagent pour maintenir, sécuriser et générer un revenu d'entreprise, à condition qu'ils tiennent des comptes qui enregistrent leurs revenus et leurs coûts. Pour les revenus de location, les coûts doivent être enregistrés dans l'ordre séquentiel. Par ailleurs, un entrepreneur (à l'exception d'une personne qui n'a qu'un revenu locatif) qui n'est pas assujetti à la TVA slovaque peut choisir de déduire des frais forfaitaires. Les frais forfaitaires peuvent être portés à 60% (jusqu'à un montant annuel de 20 000 EUR) des revenus afin de déterminer le revenu imposable (les dépenses professionnelles ou les frais de location réels ne sont pas déductibles fiscalement si le contribuable opte pour la déduction forfaitaire).

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022