Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Suisse.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Suisse flag Suisse :

Présentation de la Suisse : Politique

Chefs de gouvernement
Président de la Confédération Suisse : Ignazio CASSIS (depuis le 1er janvier 2022)
Vice-Président : Alain BERSET (depuis le 1er janvier 2022)
Les prochaines élections :
Président : décembre 2022
Conseil National : octobre 2023
Conseil d’État : chaque canton décide de ses dates d’élections, mais celles ci se déroulent généralement en même temps que celles du Conseil National.
Le contexte politique actuel
Pendant des décennies, le Conseil fédéral de sept sièges a été dominé par les quatre mêmes principaux partis : l'UDC, les sociaux-démocrates, les libéraux du FDP et le CVP. Le Parti vert a pris de l'ampleur et a dépassé le CVP en obtenant pour la première fois une place dans la coalition qui gouverne la Suisse (marquant le plus grand saut d'un parti politique dans la politique suisse depuis 1919).
En 2021, une grande partie de la scène politique a été dominée par la lutte contre la pandémie de COVID-19. En outre, après sept ans de négociations, la Suisse a décidé de mettre fin aux pourparlers avec l'UE sans parvenir à un accord final sur un traité qui remplacerait les 120 accords bilatéraux actuellement en vigueur par un accord-cadre. Le gouvernement suisse a mis en évidence quatre problèmes : l'accès des citoyens de l'UE aux marchés du travail suisses, la protection des niveaux de salaire, l'accès à l'aide sociale et les règles en matière d'aides d'État.
Ignazio Cassis du FDP-Parti libéral présidera le Conseil fédéral en 2022.
Main Political Parties
Les principaux partis du pays sont:

-Parti populaire suisse (SVP / UDC): groupe populiste de droite; une base solide en Suisse alémanique
- Parti social-démocrate (SP / PS): centre-gauche
- Parti démocratique libre (FDP / PRD / PLR): centre-droit
- Le Centre : centre-droit (issu de l’alliance entre le Parti chrétien-démocrate et le Parti démocratique conservateur
- Parti vert / Parti écologiste suisse (PSE): parti écologiste et pacifiste
- Green Liberals (GL): groupe environnementaliste de gauche
- Parti populaire évangélique (EVP): centre-gauche
- Ligue tessinoise (Lega): aile droite, régionalisme
- Geneva Citizens Movement (MCG): aile droite
- Parti suisse du travail (PST-POP): extrême gauche, communiste
- Parti social chrétien (CSP / PCS): centre-gauche
- Union fédérale démocratique (EDU / UDF): droite

Nature de l'Etat :
République fédérale basée sur une démocratie parlementaire. Confédération des 26 cantons (états/provinces) qui jouissent d’une décentralisation prononcée.
Le pouvoir exécutif
Le président est à la fois le chef de l'État et le chef du gouvernement. Le poste est purement honorifique et, par tradition, il tourne chaque année entre les sept membres du Conseil fédéral. Le Conseil fédéral est un conseil exécutif (cabinet) de sept membres qui dirige le pouvoir exécutif, ses membres étant élus par le parlement du pays pour un mandat de quatre ans. En vertu de la Constitution suisse, la composition du gouvernement n'est pas déterminée par la majorité parlementaire mais conformément à un accord de partage du pouvoir quadripartite (établi en 1959) et connu sous le nom de «formule magique».
Le pouvoir législatif
La législature suisse est bicamérale. Le Parlement, appelé Assemblée fédérale, est constitué par : le Conseil d’Etat (la chambre haute) avec 46 sièges, dont 2 membres nommés pour chacun des 20 cantons et un membre pour chacun des six demi-cantons pour un mandat de quatre ans ; et le Conseil national (la chambre basse) avec 200 sièges, dont les membres sont élus par suffrage universel direct sur une base de représentation proportionnelle pour un mandat de quatre ans. La branche exécutive du gouvernement est directement ou indirectement dépendante du support du Parlement, souvent exprimé par un vote de confiance. Le pouvoir législatif fédéral appartient au gouvernement et au parlement.
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7
Libertés individuelles :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
10/180

Source : Classement mondial de la liberté de la presse, Reporters Sans Frontières

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Octobre 2022