Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Uruguay.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Uruguay flag Uruguay :

Présentation de l'Uruguay : Politique

Chefs de gouvernement
Président : Luis Lacalle Pou (prise de fonction le 1er mars 2020)
Vice-président: Beatriz Argimón (depuis le 1er mars 2020)
Les prochaines élections :
Président : 27 octobre 2024
Chambre des sénateurs : 27 octobre 2024
Chambre des représentants : 27 octobre 2024
Main Political Parties
L'Uruguay a un système multipartiste dominé par trois coalitions en dehors desquelles il est extremement difficile pour un parti d'obtenir le moindre succès électoral. Les trois forces politiques dominantes sont:

- Front large (FA) : centre-gauche ; maintenu la majorité depuis 2009 ; large coalition de 21 groupes, dont le Movimiento de Participación Popular (MPP), le Partido Socialista (PS) et le Vertiente Artiguista (VA)
- Parti National (PN) : parti conservateur, nationaliste, libéral, aussi appelé « Parti Blanc »
- Open Cabildo (Cabildo Abierto) : droitier, populiste, conservateur
- Parti écologiste radical intransigeant (PERI) : centre à centre-gauche, politique verte, libéral
- Parti Colorado : centre-droit, parti libéral et social-démocrate, le parti le plus élu de l'histoire uruguayenne
- Parti indépendant (PI) : centre, parti social-démocrate et chrétien-socialiste, prône la « troisième voie » - une alternative à la politique traditionnelle de gauche et de droite
- Unité populaire (UP) : coalition de gauche et d'extrême gauche, marxiste-communiste, anti-impérialiste
- Parti du Peuple (Partido de la Gente) : de droite, populiste, conservateur
- Parti animaliste vert (PVA) : centre à centre-droit, conservatisme vert, droits des animaux, démocratie directe
- Parti des travailleurs (Partido de los Trabajadores) : extrême gauche, trotskyste, socialiste
- Parti numérique (Partido Digital) : le parti prône la démocratie électronique et s'oppose à l'étiquette de droite, de centre ou de gauche.

Nature de l'Etat :
La République orientale de l'Uruguay est une république constitutionnelle basée sur une démocratie parlementaire avec une forme de gouvernement présidentiel fort.
Le pouvoir exécutif
Le Président de la République est élu au suffrage universel pour un mandat de 5 ans. Le Président est à la fois le chef d'Etat et le chef du gouvernement. Bien que le président puisse être réélu un certain nombre de fois, la réélection immédiate n'est pas autorisée par la constitution.
Le pouvoir législatif
Le parlement est bicaméral. L'Assemblée générale est composée de la Chambre des sénateurs, qui se compose de 30 membres élus directement pour un mandat de 5 ans; et la Chambre des représentants, composée de 99 membres directement élus pour un mandat de 5 ans.
 

Indicateur de liberté politique

Définition :

L'indicateur de liberté politique fournit une évaluation annuelle de l'état de la liberté dans un pays, telle qu'elle est vécue par les individus. L'enquête mesure le degré de liberté à travers deux grandes catégories : la liberté politique et les libertés individuelles. Le processus de notation est basé sur une liste de 10 questions relatives aux droits politiques (sur le processus électoral, le pluralisme politique, la participation et le fonctionnement du gouvernement) et de 15 questions relatives aux libertés individuelles (sur la liberté d'expression, de croyance, le droit d'association, d'organisation et l’autonomie des individus). Des notes sont attribuées à chacune de ces questions sur une échelle de 0 à 4, où 0 représente le plus petit degré de liberté et 4 le plus grand degré de liberté. La note globale d’un pays est une moyenne des notes données à chaque question. Elle va de 1 à 7, 1 correspondant au plus haut degré de liberté et 7 au plus bas.

Classement :
Libre
Liberté politique :
1/7
Libertés individuelles :
1/7

Liberté politique dans le monde (carte interactive)
Source : Liberté dans le monde, Freedom House

 

Indicateur de la liberté de la presse :

Définition :

Le classement mondial, publié chaque année, permet de mesurer les violations de la liberté de la presse dans le monde. Il reflète le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les médias et les net-citoyens de chaque pays et les moyens mis en œuvre par les Etats pour respecter et faire respecter cette liberté. Au final, une note et une position sont attribuées à chaque pays. Afin d’établir ce classement, Reporters Sans Frontières a réalisé un questionnaire adressé aux organisations partenaires, aux 150 correspondant de RSF, à des journalistes, des chercheurs, des juristes ou des militants des droits de l’homme, reprenant les principaux critères – 44 au total – permettant d’évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays donné. Ce questionnaire recense l’ensemble des atteintes directes contre des journalistes ou des net-citoyens (assassinats, emprisonnements, agressions, menaces, etc.) ou contre les médias (censures, saisies, perquisitions, pressions, etc.).

Rang mondial :
18/180

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Septembre 2022