Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Zimbabwe.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Zimbabwe flag Zimbabwe :

Créer une entreprise au Zimbabwe : Impôt sur les sociétés

Impôts sur les sociétés

Principales taxes Taux
Impôt sur les sociétés 24,72% (taux standard de 24% + taxe de 3% pour la lutte contre le sida)
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères Le Zimbabwe adopte un système d'imposition territorial : les revenus provenant d'une source située à l'intérieur du Zimbabwe ou réputée se trouver à l'intérieur du Zimbabwe seront assujettis à l'impôt au Zimbabwe à moins qu'une exemption spécifique ne soit disponible.
Une société est résidente au Zimbabwe si sa gestion centrale et son contrôle sont situés au Zimbabwe.
Une retenue à la source de 15 % est prélevée sur les succursales pour tout paiement effectué au titre des frais de siège. De plus, le montant des frais facturés par le siège social à la succursale du Zimbabwe est plafonné à 1% des dépenses totales.
La taxation des plus-values L'impôt sur les gains en capital a des taux différents : 20% du produit de la vente de biens immobiliers (5% si acquis avant février 2009) ; 20% du produit de la vente de titres négociables non cotés (5% si acquis avant février 2009) ; 1% des titres négociables cotés.
Les déductions et les crédits d'impôt Le coût et les frais financiers des machines, outils et autres articles utilisés pour produire un revenu sont déductibles en quatre allocations annuelles égales. 25% du coût de construction des bâtiments industriels l'année de leur mise en service, plus une allocation annuelle de 25% pour chaque année suivant celle de la construction. Les frais de démarrage peuvent être déduits s'ils sont engagés dans les 18 mois suivant le début des activités. Une partie de l'intérêt global peut être refusée si le ratio d'endettement de 3:1 est dépassé. Les créances irrécouvrables peuvent être radiées, mais pas une provision pour créances irrécouvrables. Certains dons à des organismes de bienfaisance et à des établissements d'enseignement sont également déductibles (avec des limites variables). Les frais de divertissement, les amendes, les pénalités et les taxes ne sont généralement pas déductibles. Les dépenses engagées pour assister à un congrès ou une mission commerciale au cours d'une année d'évaluation peuvent être déduites jusqu'à une limite de 20 000 ZWL.

Les pertes fiscales constatées peuvent être reportées sur une période maximale de six ans si la société est toujours active, alors que le report rétrospectif des pertes n'est pas autorisé.

Les autres taxes sur les sociétés Les autres taxes comprennent : droits de timbre, droits d'accises, droits de mutation (sur la valeur d'acquisition de la propriété, avec des taux variant en fonction de la valeur de la propriété, jusqu'à 4% de la valeur supérieure à 50 000 USD), impôt sur les plus-values, fonds de développement des normes (0,5% de leur masse salariale brute trimestrielle), indemnités d'accident du travail (de 2% à 11% selon le niveau de risque), taxe de formation (1% de la masse salariale brute), cotisations sociales (3,5% du salaire de base, avec un plafond de5 000 ZWL par mois).
 
Les retenues à la source
Dividendes : 10 % (si distribués par une société cotée à la Bourse du Zimbabwe à un non-résident)/ 15 % ; Intérêts : 0% (non-résident)/ 15 % (résident) ; Redevances : 0% (résident)/ 15 % (non-résident).
Les autorités fiscales
Aperçu des mesures fiscales du Zimbabwe en réponse au Covid-19
Autorité fiscale du Zimbabwe (ZIMRA), Service des Impôts du Zimbabwe
Les autres ressources utiles
Ministère des finances et du développement économique

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022