Accéder à la version complète

Ceci est une version réduite de la fiche pays Zimbabwe.
Identifiez-vous ou créez votre profil pour accéder à la version complète de la fiche pays.

Zimbabwe flag Zimbabwe :

Risque pays du Zimbabwe : Commerce international

Le gouvernement zimbabwéen est généralement ouvert au commerce extérieur, qui représente 30,6% de son PIB, selon les dernières estimations de la Banque mondiale. Dans le cadre de l'intégration économique et régionale, le pays a renforcé ses liens avec les pays membres de la SADC (Communauté de développement de l'Afrique australe) et prélève des droits de douane réduits sur les importations en provenance de ces pays. Cependant, le contrôle strict des échanges exercé par le gouvernement et les droits de douane relativement élevés rendent le pays difficile d'accès. D'autres obstacles continuent d'avoir un impact sur le commerce, tels que l'absence de réformes économiques et politiques à long terme, le contrôle de l'État sur les entreprises, l'insécurité et le manque de main-d'œuvre qualifiée. Le pays exporte principalement du nickel (36,3%), de l'or (22,4%), du tabac (16,9%), des diamants (3,2%) et des ferro-alliages (3,2%), tandis qu'il importe des huiles de pétrole (12,2%), du maïs (5,9%). %), l'électricité (3%), les médicaments (2,7%) et les huiles de soja (2,5%).

Les principaux partenaires commerciaux du Zimbabwe sont l'Afrique du Sud, les Émirats arabes unis, Singapour, le Mozambique, la Chine, l'Inde, Maurice, l'Ouganda et la Belgique. Le pays était autrefois un important exportateur agricole, mais aujourd'hui, il importe des denrées alimentaires et des produits manufacturés en grande quantité. Cela est principalement dû à l'expropriation des terres et aux entreprises d'État qui faussent l'économie, ainsi qu'à l'intervention du gouvernement, à une supervision inadéquate et à l'instabilité politique qui minent le système financier. Cette mutation économique a fortement dégradé la balance commerciale du pays, désormais déficitaire. Cette tendance devrait se poursuivre dans les années à venir, malgré la reprise des exportations de pierres précieuses et la baisse des prix mondiaux du pétrole. Le gouvernement a réduit certains tarifs pour faciliter les importations.

En 2020, les exportations de biens se sont élevées à 4,3 milliards USD, tandis que les importations ont atteint 5 milliards USD, entraînant un déficit commercial de 860 millions USD. Au cours de la même période, les exportations de services se sont élevées à 148 millions USD, tandis que les importations ont atteint 474 millions USD. Y compris les services, la balance commerciale du Zimbabwe a clôturé 2020 sur un déficit de 932 millions USD.

 
La coopération économique internationale
Membre du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA)

Membre de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC)

Membre de l'Union africaine (UA)

Membre de l'Organisation des pays producteurs et exportateurs de cuivre (CIPEC)

Le pays a signé un accord commercial avec 21 autres pays dans le cadre du cycle de São Paulo du Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC). Il bénéficie également des Accords de partenariat économique avec l'UE dans le cadre des Accords de Cotonou UE-ACP.

L'évaluation de la politique commerciale
Politique commerciale du pays, vue par l'OMC
Le droit de douane moyen (hors produits agricoles)
17,24%
Les ressources utiles
Bureau des Revenus du Zimbabwe
Organisation nationale pour la propriété intellectuelle
L'organisation nationale en charge de la propriété intellectuelle est le Bureau de la propriété intellectuelle du Zimbabwe (ZIPO), au sein du Ministère de la justice, Département des actes des sociétés et de la propriété intellectuelle. 

Retour vers le haut

Une remarque sur ce contenu ? Contactez-nous.

 

© Export Entreprises SA, Tous droits de reproduction réservés.
Dernières mises à jour en Mai 2022